Nidaa Tounes promet de réviser ses positions dans ses relations avec certains partis politiques suite au résultat des législatives partielles en Allemagne

Publication: Mis à jour:
NIDAA ENNAHDHA
Hafedh Caid Essebsi (L), leader of Nidaa Tounes party, and Tunisian Islamist Ennahdha party leader Rached Ghannouchi, look on as they attend an official speech delivered by the Tunisian President Beji Caid Essebsi (unseen) on May 10, 2017 in Tunis.Essebsi said that the army will protect the output of Tunisia's main resources from being disrupted by protests over social and labour issues. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

À la suite de la défaite du candidat de Nidaa Tounes, porté également par Ennahdha, aux élections législatives partielles en Allemagne, le parti au palmier a publié un communiqué au sein duquel il affirme "respecter les résultats préliminaires" mais laisse néanmoins entrevoir un changement.

En effet, selon le dernier point du communiqué publié par Nidaa Tounes, celui-ci indique que "le parti Nidaa Tounes révisera ses positions de façon courageuse et nécessaire dans ses relations avec certaines formations politiques" et dont le sort sera décidé en marge de réunions avec les structures de base du parti qui auront lieu le 23 et 24 décembre prochain.

Selon le même communiqué, Nidaa Tounes explique en partie sa défaite par le fort taux d'abstention qui "représente un nouveau défi pour l'ensemble de la classe politique".

Par ailleurs, Nidaa Tounes affirme être victime d'une "tentative d'harcèlement" qui profite "aux forces anarchiques et extrémistes" ajoutant que le parti restera celui "de l'équilibre social, de la stabilité, et de l'État civil et moderne".

Le candidat du parti Nidaa Tounes aux élections législatives partielles en Allemagne est arrivé deuxième derrière le candidat élu, à savoir Yassine Ayari et ce malgré l'appui du parti d'Ennahdha.

Cela à fait dire à certains observateurs, dont notamment le secrétaire général du parti Machrou' Tounes Mohsen Marzouk, que "ce consensus superficiel" a permis à Yassine Ayari de remporter l'élection: "aujourd'hui, c'est le véritable candidat d'Ennahdha qui a remporté l'élection" a-t-il commenté.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.