Dior, Dolce & Gabbana... L214 interpelle des marques de luxe sur l'élevage de lapins en batterie

Publication: Mis à jour:
LAPINOU
Photo de L214 - Éthique & Animaux
Imprimer

ANIMAUX - "Nous demandons à Dior, Fendi et Dolce & Gabbana d'assumer leur part de responsabilité et de renoncer à l'utilisation de la fourrure des animaux." Ce mardi 19 décembre, l'association L214, militant pour le bien-être animal, a interpellé plusieurs marques de luxe sur les conditions d'élevage des lapins.

L214 a dévoilé une nouvelle vidéo de 9 minutes dans laquelle on peut voir des lapins Orylag qui vivent dans des cages minuscules, certains blessés, d'autres malades.

Les images ont été tournées dans un élevage de lapins en batterie situés en Nouvelle-Aquitaine, souligne Le Monde qui a pu consulter en avant-première l'enquête de L214. Les lapins Orylag sont une variété mise au point par sélection génétique par l'Inra.

"Derrière l'image du luxe se cachent des élevages industriels dans lesquels les lapins ne peuvent pas exprimer leurs comportements naturels ni connaître l'herbe ou les rayons de soleil. Cela va à l'encontre du discours de la filière, qui présente cette race comme éthique", dénonce Sébastien Arsac, le porte-parole de l'association.

L214 a déposé une plainte pour mauvais traitements contre les élevages ainsi que contre l'Inra. De son côté, l'Inra estime que "les conditions montrées par ces images ne respectent pas le bien-être animal, mais elles ne nous paraissent pas représentatives de ce qui se passe chez nous".

Certaines marques, comme le géant du luxe italien Gucci ainsi qu'Armani, ont annoncé récemment bannir les fourrures de leurs prochaines collections.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.