Le taux de chômage passe de 10,5% à 11,7% en une année

Publication: Mis à jour:
YOUNG MEN ALGERIA
Men wait for casual work offers on a street of Cheraga, west of Algiers, June 24, 2010. Local officials say that Islamist insurgents, fighting a lingering conflict with Algeria's security forces, are targeting small armies of unemployed young men and persuading some of them to join their ranks across Algeria. To match Feature SECURITY-QAEDA/ALGERIA REUTERS/Louafi Larbi (ALGERIA - Tags: CIVIL UNREST POLITICS IMAGES OF THE DAY) | Louafi Larbi / Reuters
Imprimer

Le taux de chômage en Algérie a atteint 11,7% en septembre 2017 contre 10,5% en septembre 2016, selon l’Office national des statistiques (ONS) citée par l'Agence de presse algérienne (APS).

Dans le détail de ces chiffres, on enregistre que le taux de chômage a atteint 11,7% en septembre 2017 contre 12,3% en avril 2017 . Une légère amélioration qui ne cache pas son augmentation sur une année puisqu'il est passée de 10,5% en septembre 2016 à 11,7% en septembre 2017.

Le nombre de la population en chômage a été estimé, quant à lui, à 1,44 million de personnes en septembre 2017 (contre 1,508 million de personnes en avril dernier).

En septembre 2017, le nombre de la population active a atteint 12,298 millions de personnes (contre 12,277 millions de personnes en avril dernier et 12,117 millions en septembre 2016).

Selon l'ONS, la situation du marché du travail en septembre 2017 s'est caractérisé essentiellement par une augmentation relativement modérée du volume de la population active par rapport à avril 2017, avec un solde positif de 21.000 personnes.

La population active (ou force de travail) est l'ensemble des personnes en âge de travailler et disponibles sur le marché du travail, qu'elles aient un emploi ou qu'elles soient en chômage.

Cette variation de la population active est la résultante d’une augmentation plus conséquente du volume de la population occupée (personnes ayant un emploi), avec un solde positif de 89.000, associée à une baisse du volume de la population à la recherche d’un emploi au cours de cette même période (une diminution de 68.000).

La population occupée a été estimée en septembre 2017 à 10,858 millions de personnes (contre 10,769 millions de personnes en avril 2017 et 10,845 millions de personnes en septembre 2016).

Par ailleurs, les données font ressortir une augmentation plus prononcée de la main d’œuvre masculine par rapport à avril 2017 avec un solde positif de 129.000, tandis que la main d'œuvre féminine a connu un léger recul estimé à 40.000.

L’enquête de l'ONS fait aussi ressortir une augmentation du volume de l’auto-emploi (les employeurs et les indépendants) par rapport à avril 2017, avec un solde positif de 160.000.

Mais elle relève un recul du volume des salariés permanents (102.000) et une stagnation du volume des salariés non permanents.

Le taux de chômage a atteint 9,4% auprès des hommes et 20,7% chez les femmes, tandis que des disparités significatives sont observées selon l’âge, le niveau d’instruction et le diplôme obtenu.

Le taux de chômage des jeunes de 16-24 ans a atteint 28,3% contre 29,7% en avril 2017, en recul de 1,4 point.

Par ailleurs, la répartition des chômeurs selon le diplôme obtenu fait ressortir que 692.000 chômeurs n’ont aucun diplôme, soit près de la moitié de l’ensemble de la population en chômage (48%).

Les diplômés de la formation professionnelle en constituent 26,2%, alors que les diplômés de l’enseignement supérieur en forment 25,8%.

En moyenne, six (6) chômeurs sur dix (10) sont des chômeurs de longue durée, soit 60% cherchant un poste d’emploi depuis une année ou plus.

Les chômeurs sont toutes les personnes âgées de 16 à 59 ans, sans travail et qui ont déclaré être disponibles pour travailler et ont entrepris des démarches, sur la période considérée, en vue de trouver un emploi.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...