Statue de Ain El Fouara vandalisée: un acte "hystérique" et "irréfléchi"

Publication: Mis à jour:
25354054_1527941947281381_7943330282272416936_N
Facebook/Noufel Bouguessa
Imprimer

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a qualifié lundi de "comportement hystérique et irréfléchi" les actes de vandalisme qui ont visé la statue de Ain El Fouara, une "œuvre artistique de renom" emblématique de la ville de Sétif.

Dans un communiqué, le ministre a indiqué qu'il avait, dès l'annonce de la nouvelle, pris attache avec le wali de Sétif, Nacer Maaskri, qui l'a informé de l'arrestation de l'auteur et de sa présentation à la justice qui dévoilera les motifs qui l'ont poussé à commettre ces actes, jugés "honteux" et "condamnables", selon les termes du communiqué.

Le ministre de la Culture et le wali de Sétif se sont mis d'accord sur la "prise en charge rapide" des parties endommagées de la statue et un groupe d'experts de l'Ogebc (Office de gestion et d'exploitation des biens culturels) s'est déplacé sur place pour évaluer les dommages afin de procéder à la restauration de la statue selon les normes requises, ajoute le communiqué.

Plus tôt dans la journée du lundi, un individu armé d’un burin et d’un marteau s'était attaqué à la statue de marbre blanc, occasionnant de nombreux dégâts à ce monument qui orne la fontaine du centre-ville de Sétif.

La police a arrêté l'individu qui présente, selon le chargé de la communication de la sûreté de wilaya, Abdelouaheb Aissani, une "déficience mentale à 100%".

La statue de Ain El Fouara avait été réalisée à Paris (France) en 1898 par le sculpteur français Francis de Saint-Vidal, avant d’être expédiée à Sétif en novembre de la même année.

Le monument, représentant le corps d'une femme, avait déjà été ciblé par un attentat à la bombe en 1997.

LIRE AUSSI: La Fontaine d'Ain El Fouara de Sétif vandalisée

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.