M. Ouyahia lance plusieurs projets énergétiques et industriels à Adrar

Publication: Mis à jour:
OUYAHIA
Capture d'écran
Imprimer

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a procédé samedi, lors d'une visite de travail dans la wilaya d'Adrar, au lancement de plusieurs projets énergétiques et industriesl.

M. Ouyahia a entamé sa visite par la région de Reggane, à 125 km du chef lieu de la wilaya d’Adrar, où il a inauguré le nouveau complexe gazier Reggane Nord, un des premiers projets gaziers développés dans le Sud-ouest du pays.

Les travaux de ce projet détenu par le groupement Reggane Nord (RGN), une association entre le groupe Sonatrach et ses partenaires Repsol (Espagne), RWE-DEA (Allemagne) et Edison (Italie), avaient été lancés en 2012 et ont été confiés à la compagnie Petrofac.

Le complexe produira plus de huit (8) millions m3/jour de gaz et 148 barils/jour de condensat, sachant que la période du plateau de production est de douze (12) années, avec une moyenne de production de 2,7 milliards de m3/an.

Reggane Nord, dont le montant d’investissement et de développement s'est établi à 2,86 milliards de dollars, assure sa production à travers l’exploitation de dix (10) puits gaziers sur les 104 que compte le champ gazier de Reggane.

Le Premier ministre a affirmé que ce complexe gazier était "un important acquis pour l'économie nationale et par les ressources en devises fortes qu'il régénérera", tout en soulignant qu'en dépit des efforts déployés par l'Etat pour la diversification de l'économie nationale, l'énergie en demeure la locomotive.

Il a en outre félicité la population de la région pour cette réalisation qui "contribue et contribuera encore plus à l'emploi des centaines de jeunes, ce qui impactera positivement et directement le développement à travers la wilaya".

Signature de 5 contrats entre Sonatrach et des entreprises publiques

Au cours de sa visite, M. Ouyahia a également présidé une cérémonie de signature de 5 contrats entre Sonatrach et des entreprises publiques (ENGTP, GCB, ENAC, Infratelle et Cosider canalisation) pour le développement du champ gazier de Tinhert (Illizi).

Les contrats portent sur le raccordement de 50 puits producteurs sur les 154 existants du champ gazier Tinhert à travers un réseau de collecte d’une longueur cumulée de 330 km pour un délai fixé de 20 mois.

Ce raccordement permettra une augmentation de la production de 10 millions de m3/jour (3,5 milliards de m3/an) de ce champ à la fin 2019.

Ces quantités seront traitées au niveau des installations déjà existantes au niveau du complexe Ohanet.

A cet effet, le plateau de production du champ Tinhert atteindra en 2025 une capacité de 27 millions de m3/j, soit 10 milliards de m3/an, des volumes traités aussi bien au niveau des installations déjà existantes à l’Ohanet (13 millions m3/j) que celle d’Alrar (14 millions m3/j).

Le projet de développement de Tinhert concerne 28 gisements d’hydrocarbures situés dans les périmètres de Tinhert, d’Ain Amenas et d’Alrar Sud, détenus à 100% par Sonatrach.

Ce projet permettra de rallonger la durée de vie des complexes de gaz d’Ohanet et d’Alrar au-delà de 2040.

Le Premier ministre a valorisé la signature de ces contrats de partenariat qui s’inscrivaient dans la politique de promotion de l’outil de production nationale à travers le recours à l’expertise locale.

Les entreprises publiques "ont relevé le défi de ce partenariat pour le développement du champ gazier de Tinhert, qui aurait pu être confié à des sociétés étrangères", a indiqué M. Ouyahia.

Cette signature "prouve encore une fois que les entreprises algériennes sont aptes à contribuer à l'édification de l'économie nationale et à remplacer les sociétés étrangères dans des secteurs importants et sensibles comme les hydrocarbures", a-t- il estimé.

Inauguration d’une nouvelle cimenterie à Timektane

M. Ouyahia s'est également rendu dans la commune de Timektane (260 km du chef lieu de la wilaya d’Adrar) pour l’inauguration d’une nouvelle cimenterie dont la capacité prévisionnelle est de 1,5 million de tonnes/an dans une première phase avant de passer à trois (3) millions de tonnes/an après son extension prévue dans une deuxième étape.

Fruit d’un partenariat entre l'entreprise privée algérienne "société Sidi Moussa" (STG) et la société chinoise CTIEC pour un investissement de 21 milliards DA, cette cimenterie, première du genre dans le grand sud algérien, générera 1.100 emplois dont 400 emplois permanents.

M. Ouyahia a affirmé cette nouvelle cimenterie était "une source de fierté pour l'Algérie" et "une preuve de l'efficacité de la politique d'encouragement de l'investissement dans le cadre des orientations du président de la République, M Abdelaziz Bouteflika".

Elle permettra la création de ressources supplémentaires et la réduction des prix du ciment qui ont reculé de moitié à Adrar et dans les wilayas limitrophes, a noté le Premier ministre.

Saluant l'ambition de l'investisseur algérien à entamer l'exportation vers l'étranger notamment vers les pays africains voisins, M. Ouyahia a souligné que cette démarche garantira des recettes supplémentaires en devise au profit de l'économie nationale outre la création de postes d'emploi et la consolidation du processus du développement local.

Au cours de sa visite à Adrar, le Premier ministre est accompagné notamment du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, et du ministre de l'Industrie et des mines, Youcef Yousfi.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.