Le message cinglant d'Alyssa Milano à Matt Damon sur #MeToo: "La tumeur est en train d'être retirée"

Publication: Mis à jour:
ALYSSA MILANO
Actress Alyssa Milano poses at the world premiere of "Beverly Hills Chihuahua" at El Capitan theatre in Hollywood, California September 18, 2008. The movie opens in the U.S. on October 3. REUTERS/Mario Anzuoni (UNITED STATES) | Mario Anzuoni / Reuters
Imprimer

HARCÈLEMENT SEXUEL - Ses propos ont fortement irrité l'actrice Alyssa Milano, l'une des figures emblématiques du mouvement "#MeToo", sur le harcèlement sexuel.

Dans une série de tweets écrits vendredi 15 décembre, cette dernière a décidé de répondre à Matt Damon, qui avait tenu, la veille, des propos ambigus à ce sujet.

"Cher Matt Damon, chaque petit détail a son importance. Nous sommes dans une 'culture de l'indignation' car l'ampleur de cette rage est flagrante. Et elle est justifiée. J'ai été la victime de chaque éventail du spectre du harcèlement sexuel dont tu parles. Ils blessent tous. Et ils sont tous liés à un patriarcat banalisé, accepté et parfois bien accueilli, mêlé à de la misogynie. (...) Nous sommes indignées parce que nous avons été forcées de nous taire pendant si longtemps. Il existe différentes phases dans le cancer. Certains ont plus de chances d'être soignés que d'autres. Mais il s'agit toujours d'un cancer. Le harcèlement sexuel, les conduites inappropriées, les agressions et les violences sont des maladies systémiques. La tumeur est en train d'être retirée maintenant, sans anesthésie. Merci d'envoyer des fleurs. #MeToo".

Avec cette lettre ouverte, l'actrice revient sur une interview donnée par Matt Damon à ABC. Interrogé au sujet du célèbre hashtag "#Me Too", qui a déferlé sur les réseaux sociaux après les révélations sur le producteur américain Harvey Weinstein, l'acteur de 47 ans a évoqué une "culture de l'indignation" sur les réseaux sociaux. Il a aussi estimé qu'il existe "un éventail de comportements" et qu'une "différence existe entre donner une tape sur le cul et le viol ou une agression sexuelle sur enfant". Selon lui, tous ces comportements doivent être "dénoncés, mais pas associés". Des propos qui ont été critiqués par Alyssa Milano, mais pas que, sur les réseaux sociaux.

Matt Damon, George Clooney ou encore Ben Affleck avaient été accusés de complaisance par plusieurs actrices victimes des agissements de Harvey Weinstein (accusé de harcèlement et d'agression sexuels et de viols), qui assuraient qu'ils étaient au courant.

En pleine tournée de promotion pour Suburbicon, un film réalisé par George Clooney, ce dernier ainsi que Matt Damon ont été obligés de se défendre face aux soupçons qui pesaient sur eux. Même s'ils ont reconnu avoir connu le tempérament de "séducteur" de Weinstein, ils ont précisé qu'ils ignoraient la nature de prédateur et d'agresseur sexuel que lui reprochent de nombreuses femmes.

LIRE AUSSI: