L'UPL appelle les partis qui ne soutiennent pas réellement le gouvernement, à le quitter

Publication: Mis à jour:
UPL TUNISIA
UPL/Facebook
Imprimer

L'Union patriotique libre (UPL) a appelé, jeudi, les formations politiques dont notamment Afek Tounes et Machrou Tounes à quitter la coalition au pouvoir. Une position qui a été formulée suite à l'attitude de ces derniers vis-à-vis de la loi de finance de 2018, explique la porte-parole du parti, Samira Chaouachi, dans une déclaration accordée aux médias.

Chaouachi a qualifié d’ "hérésie" que des partis de l’intérieur du gouvernement votent contre la loi de finances. "Nous n’avons pas vu, auparavant une telle conduite, dans la vie politique", a-t-elle regretté. Elle a fait part de l’appel de l’UPL aux partis qui ne soutiennent pas réellement le gouvernement, à le quitter.

Cette déclaration intervient à la suite d'une réunion de concertation entre les mouvements Ennahdha, Nidaa Tounes et l’UPL au siège de l'UPL. Au cours de cette troisième réunion de concertation, les trois partis ont critiqué les parties signataires du Document de Carthage qui n’ont pas respecté leur engagement de soutenir le gouvernement en votant la loi de finances 2018, rapporte la TAP.

Par ailleurs, une commission parlementaire qui s’attèlera à la finalisation de l’adoption du Code des collectivités locales avant l’organisation des élections municipales, a été créée au cours de cette réunion, annonce Samira Chaouachi.

Les trois partis ont appelé l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) à fixer une date définitive pour les municipales. Celle-ci ne doit pas aller au delà du mois de ramadan (20 mai 2018) et doit être fixée par voie de consensus entre les différentes parties concernées par cette échéance, a-t-elle indiqué.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.