L'Espagne, exclue de la Coupe du monde 2018?

Publication: Mis à jour:
SPAIN FOOTBALL TEAM
Spain's national team player Marc Bartra touches teammate Isco's hair as they get ready to pose wearing the new Spanish kit for the upcoming 2018 World Cup at the training grounds in Las Rozas, outside Madrid, Spain, November 8, 2017. REUTERS/Susana Vera | Susana Vera / Reuters
Imprimer

FOOTBALL - Une Coupe du Monde sans l'Espagne? C'est possible. Facilement qualifiée pour les phases finales du Mondial russe, la Roja est menacée d'exclusion par la FIFA. El Pais révèle vendredi 15 décembre que l'instance du football mondial a envoyé une lettre "sévère" à la Fédération espagnole, dans laquelle elle la met en garde contre l'ingérence du gouvernement dans l'élection de son nouveau président.

En cause: l'appel du Conseil supérieur du sport espagnol -dépendant du gouvernement- à de nouvelles élections après le "cas Villar", du nom d'Ángel María Villar, l'ancien président de la Fédération suspendu et mis en examen pour corruption. En dépit du fait que l'instance du football espagnol a déjà un chef: l'intérimaire Juan Luis Larrea. Un appel à de nouvelles élections qui passe mal donc, et qui pourrait entraîner l'exclusion de l'Espagne de toutes les compétitions organisées par la FIFA.

"Pour la FIFA, la position du Conseil supérieur est une ingérence gouvernementale qui met en péril l'autonomie de la Fédération et constitue une violation grave de ses propres statuts" écrit El Pais qui cite l'article 13 des statuts de la FIFA: "Chaque membre doit gérer ses affaires de manière indépendante et s'assurer qu'il n'y a pas d'ingérence de tiers."

Une suspension très hypothétique

"Personne n'exclura l'Espagne", a réagi Juan Luis Larrea, président de la Fédération espagnole depuis la suspension de Villar. "C'est quelque chose d'impossible et dont on n'a même pas parlé. La Fédération a un fonctionnement normal. La sélection a gagné sa place sur le terrain et nous sommes d'accord avec la FIFA", explique-t-il, dans une déclaration relayée par BFMTV.com en France.

Le site d'informations précise par ailleurs que l'Espagne avait déjà été menacée d'exclusion de l'Euro 2008 alors que le gouvernement avait voulu fixer le calendrier de l'élection à la présidence de la Fédération. Et la Roja avait finalement remporté la compétition.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.