"Les bienheureux" de Sofia Djama primé au Festival de Dubaï

Publication: Mis à jour:
24232054_548732968794849_4551964000238926315_N
Facebook
Imprimer

Le premier long métrage de fiction de réalisatrice algérienne Sofia Djama, "Les bienheureux", a remporté le Prix du meilleur réalisateur au 14e festival de Dubaï, a rapporté le site de l'événement.

En compétition officielle avec 17 autres longs métrages issus de six pays, le film sorti en 2017 aborde en 102 mn le quotidien des jeunes en Algérie, après les années 1990.

Cette coproduction algéro-franco-belge avait reçu en septembre dernier le prix du meilleur rôle féminin aux 74e Mostra de Venise.

Native d'Oran en 979, Sofia Djama a réalisé plusieurs courts métrages dont "Mollement samedi matin" (2012), un film plusieurs fois primé dans des festivals à travers le monde.

Le "Muhr d'Or", la plus haute distinction de cette manifestation, est revenu au film "Wajib" du réalisatrice palestinienne Anne-Marie Jacir.

Hors compétition, une projection du film "En attendant les hirondelles", dernière réalisation de Karim Moussaoui, a été programmée.

Fondé en 2004, le Festival du film de Dubaï vise à renforcer la dynamique et la culture cinématographiques dans les pays arabes, et à offrir de nouvelles opportunités et de nouveaux marchés aux cinéastes de ces pays.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.