"Il était mon monstre": Salma Hayek accuse à son tour Weinstein et livre un témoignage glaçant

Publication: Mis à jour:
SALMA HAYEK
Actor Salma Hayek attends the Hollywood Foreign Press Association (HFPA) and InStyle celebration of the 75th Annual Golden Globe Awards season at Catch LA in West Hollywood, California, U.S. November 15, 2017. REUTERS/Patrick T. Fallon | Patrick Fallon / Reuters
Imprimer

POLITIQUE - "Il avait parié sur moi. Il m'avait dit oui. Je ne savais pas que ce serait à mon tour de dire non." Dans un témoignage effrayant publié par le New York Times, l'actrice Salma Hayek accuse l'ancien producteur-star Harvey Weinstein de l'avoir harcelée sexuellement pendant de nombreuses années.

"Harvey Weinstein était un cinéphile passionné, un preneur de risques, un protecteur du talent dans le cinéma, un père aimant et un monstre. Pendant des années, il était mon monstre" écrit la comédienne mexico-libano-américaine en préambule de son long témoignage accablant.

"Je vais te tuer. Ne pense pas que je ne peux pas"

Elle commence par expliquer que "travailler avec Harvey" était une chance inouïe au début de sa carrière. "Il avait parié sur moi. Il m'avait dit oui", explique-t-elle avant de se désoler: "Je ne savais pas que ce serait à mon tour de dire non". Et l'actrice d'égrainer la liste des demandes de celui qui était alors considéré comme le faiseur de roi d'Hollywood: "Non pour lui ouvrir la porte à toutes les heures de la nuit [...] Non pour prendre une douche avec lui. Non pour le laisser me regarder prendre une douche. Non pour le laisser me faire un massage. Non pour laisser un de ses amis, nu, me faire un massage. Non pour du sexe oral. Non. Non. Non. Non. Non"

Un refus qu'Harvey Weinstein ne peut accepter. "Je ne crois pas qu'il a plus détesté quoi que ce soit que le mot 'non'", explique-t-elle avant de confier que le producteur a déjà menacé de la tuer, dans un accès de rage. "Je vais te tuer. Ne pense pas que je ne peux pas."

À ses yeux, je n'étais pas une artiste. Je n'étais pas même une personne. J'étais une chose: pas une personne, mais un corps."

Salma Hayek

L'actrice raconte également comment Harvey Weintein a réussi à obtenir ce qu'il voulait d'elle, sur le tournage du film "Frida": une scène lesbienne, nue, avec une autre actrice.

"Pour la première et dernière fois de ma carrière, j'ai eu une crise de panique: mon corps a commencé à trembler de façon incontrôlable, mon souffle était court et j'ai commencé à pleurer et pleurer, incapable de m'arrêter.(...) c'était parce que j'étais nue avec elle POUR Harvey Weinstein, le problème. Mais je ne pouvais pas le dire."

De son côté, Harvey Weinstein "ne se souvient pas d'avoir mis la pression sur Salma" pour qu'elle tourne cette scène "et n'était pas là au moment du le tournage", a assuré la porte-parole de l'ancien magnat d'Hollywood.

Plus d'une centaine de femmes, des actrices pour la plupart, ont rapporté depuis début octobre avoir été harcelées ou agressées sexuellement par Harvey Weinstein.

LIRE AUSSI: