Irak: exécution de 38 jihadistes condamnés à mort "pour terrorisme" (officiel)

Publication: Mis à jour:
IRAQ DAESH
Iraqi volunteers fix the weapons of the Hashid Shaabi militia, at a shop on the outskirts of Basra June 16, 2015. The Arabic writing on the wall reads, "Death to DAESH (Arabic name for the Islamic State, or ISIL)". REUTERS/Stringer | STRINGER Iraq / Reuters
Imprimer

Trente-huit jihadistes condamnés à mort pour "terrorisme" ont été exécutés par pendaison jeudi dans la prison de Nassiriya, sud de l'Irak, a affirmé à l'AFP un haut responsable du Conseil provincial.

Il s'agit du plus grand nombre d'exécutions en Irak depuis celles de 42 condamnés menées le 25 septembre dans la même prison.

"L'administration pénitentiaire a exécuté jeudi en présence du ministre de la Justice Haïdar al-Zameli, dans la prison de Nassiriya, 38 condamnés à mort appartenant à Al-Qaïda et Daech (EI) accusés d'avoir mené des activités terroristes", a déclaré Dakhel Kazem, directeur adjoint de la Commission de sécurité au Conseil provincial.

Ces exécutions ont eu lieu après confirmation du verdict et sur décision du Conseil présidentiel, qui doit donner son aval, a indiqué pour sa part un communiqué du ministère de la Justice.

Toutes les personnes exécutées jeudi étaient des Irakiens. L'un d'eux possédait aussi la nationalité suédoise, a affirmé une source pénitentiaire.

Amnesty International a dénoncé les exécutions en Irak, et classé le pays parmi ceux où les exécutions sont les plus nombreuses après la Chine, l'Iran et l'Arabie saoudite.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.