La foire d'art contemporain africain 1-54 débarque à Marrakech

Publication: Mis à jour:
ART FAIR
1-54 art fair/Instagram
Imprimer

ART - La ville ocre s'apprête à accueillir la foire d'art contemporain africain 1-54 qui exposera les oeuvres de plus de 60 artistes africains ou de la diaspora, reconnus et émergents, réunis par 17 galeries venus de neuf pays différentes. Les curieux et passionnés d'art n'auront que deux jours pour visiter l'exposition qui se déroule du 24 au 25 février 2018 à l'hôtel La Mamounia. Le vernissage quant à lui est prévu pour le 22 février.

Cette première édition à Marrakech marquera l'inauguration d'un nouveau rendez-vous annuel pour les férus d'art contemporain au Maroc. Fondée en 2013 à Londres, par Touria El Glaoui, fille de l'artiste marrakchi Hassan El Glaoui, 1-54 se décrit comme la première foire internationale dédiée à la promotion de l’art contemporain d’Afrique et de la diaspora. Ce sera donc un "retour aux sources" pour cette foire qui a déjà connu cinq éditions à Londres et trois autres à New York.

"Nous sommes très heureux de pouvoir dévoiler une liste d’exposants si remarquable pour la première édition de 1-54 à Marrakech. Cette édition sera dans un sens un ‘retour aux sources’, puisque nous avions toujours rêvé de nous ancrer sur le continent africain. C’est donc une joie immense d’enfin pouvoir accueillir ces galeries sur ce territoire, mais aussi des collectionneurs et des commissaires d’exposition à Marrakech", déclare dans un communiqué Touria El Glaoui, fondatrice et directrice de la foire.

Si les noms des artistes n'ont pas tous été dévoilés, on connaît déjà ceux qui exposeront en solo dans le cadre de la foire. Les visiteurs pourront donc découvrir les sombres tableaux pleins d'histoires du Béninois Dominique Zinkpè, les oeuvres enveloppées de mystère et de symbolisme du New-Yorkais d'origine ivoirienne Ouattara Watts, et enfin les portraits en noir et blanc des années 60 du Burkinabé Sory Sanlé.

On retrouve, parmi les exposants, les galeries casablancaises L'Atelier 21 et Loft Art Gallery, et Voice Gallery basée à Marrakech. Trois autres exposants nous viendront du continent, comme la galerie Cécile Fakhoury et LouiSimone Guirandou Gallery de Côte d'Ivoire, et la galerie Art Twenty One du Nigéria.

La foire a également ouvert ses portes à cinq exposants venus d'Allemagne, du Royaume-Uni, de France, d'Italie ou encore des États-Unis comme la galerie américaine Yossi Milo Gallery ou la galerie italienne Officine dell'Immagine.

Admirer les oeuvres des artistes, c'est bien. Interagir avec eux, c'est encore mieux. Les visiteurs pourront donc participer au 1-54 FORUM, fait de multiples conférences et débats associé à la foire, aux côtés des commissaires d'exposition et autres personnalités culturelles présentes.

"Je me réjouis à l’idée de pouvoir organiser une programmation culturelle d’une telle envergure dans une ville qui me tient tellement à cœur", déclare dans un communiqué Omar Berrada, commissaire de 1-54 FORUM et co-organisateur d’une des éditions précédentes à Londres. "Marrakech est devenue une capitale culturelle internationale, un véritable carrefour pour les artistes venus de toutes parts du monde. Je ne pourrais imaginer un lieu plus pertinent pour ancrer le cœur névralgique et résolument africain de la foire."

L'événement a aussi attiré plusieurs grandes institutions locales. Ainsi, le Musée d’art contemporain africain Al Maaden (MACAAL), le Musée Yves Saint Laurent Marrakech et la Fondation Montresso prévoient "des projets spéciaux" en collaboration avec la foire, comme l'indique le communiqué.

LIRE AUSSI: