Suivi de la collecte d'olives: Une hausse de 160% est prévue cette année

Publication: Mis à jour:
OLIVE TUNISIA
Men pick olives from a tree during the olive harvest in Sidi Tabet, near Tunis November 13, 2012. REUTERS/Zoubeir Souissi (TUNISIA - Tags: AGRICULTURE FOOD) | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Selon les prévisions du ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche publiées dans un communiqué, la quantité d'olives collectée pour cette saison 2017 varie entre 1,5 et 1,6 million de tonnes, ce qui équivaudrait à une production d'huile d'olive de 260 à 280 mille tonnes.

Ces prévisions représentent selon le même communiqué une hausse de 160% en comparaison à l'année écoulée, qui serait due à une hausse de production dans les régions du Sahel, Sfax, Sidi Bouzid et Kairouan, représentant 71% de la production globale.

Le ministère annonce également qu'à cause des quantités importantes d'olives pour cette année, seulement 15% du processus de récolte a été effectué depuis le début au mois de novembre.

Il a été aussi annoncé que le marché de Gremda à Sfax a été ouvert le 5 novembre dernier, avec un débit d'approvisionnement quotidien de 150 tonnes, contre seulement 63 tonnes pendant la même période de l'année 2016. Ainsi, quelque 5473 tonnes ont été distribués dans le marché de Gremda jusqu'au 12 décembre 2017, dont 62,08% de la région de Sfax, et 23,79% du Centre.

Le nombre de pressoirs a également augmenté et est passé de 507 en 2016 à 786 en 2017.

Les prévisions du ministère établissent le nombre de 14 millions de jours nécessaires à la récolte, ce qui demanderait environ 135 mille travailleurs. La durée de la récolte serait cependant comprise entre 80 et 120 jours.

Quant à l'évacuation des rejets d'huilerie, en l'occurrence les margines, qui s'élèveraient à 1,2 millions de mètres cube, une inspection du processus d'élimination sera assurée par les comités régionaux. 300 mille mètres cube seront par contre réutilisés dans 6000 hectares à travers tout un programme de sensibilisation.

Le ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Ladhari, avait annoncé le 11 novembre dernier, que les exportations d'huile d'olive vont générer environ deux milliards de dinars cette année. La Tunisie compte ainsi occuper le deuxième rang mondial après l’Espagne alors qu'elle était en tête de liste des pays exportateurs de cette denrée au cours de la saison 2014/2015.

De son côté, le ministre de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, Samir Taïeb, avait fait savoir qu'il est impossible de déterminer le prix du litre d'huile d'olive pour le moment. Par contre, il a affirmé que les prix seront en baisse, se négociant entre 9 et 11 dinars le litre.

LIRE AUSSI
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.