Les statues du Jardin d'Essai (El-Hamma) rénovées

Publication: Mis à jour:
ALGIERS GARDEN
TO GO WITH AFP STORY BY BEATRICE KHADIGEA picture taken on November 25, 2013 in Algiers shows the Jardin d'Essai, which has been recently refurbished by the Algerian authorities in collaboration with France. The historic garden, which occupies 34 hectares in the Algerian capital and includes 1,200 different types of plants, was established in 1832 when Algeria was still a French colony. AFP PHOTO / BEATRICE KHADIGE (Photo credit should read BEATRICE KHADIGE/AFP/Getty Images) | AFP via Getty Images
Imprimer

Les statues du jardin anglais au Jardin d'Essai d'El-Hamma (Alger) ont retrouvé leur lustre d'antan après les travaux de restauration décidés suite à leur dégradation en raison de comportements irresponsables et incivils de certains visiteurs, a-t-on constaté.

Les travaux de restauration des statues du Jardin d'Essai, œuvres du sculpteur français Emile Jean Joseph Gaudissard, représentant les traditions et us de différentes régions algériennes, ont été axés sur le nettoyage de toutes traces de maquillage, et d'écritures (symboles et dates) gribouillées par les visiteurs.

Ces rénovations, menée entre autres par l'artiste-sculpteur, Ali Boukhalfa, ont concerné la statue "La danseuse d'Ouled Naïl" et ont permis la remise en état de la flute cassée du musicien amazigh et du sourire à la "Saharienne" qui désormais arrive de nouveau à tendre le bras pour nouer son foulard.

Ces travaux ont même touché les statues en bronze des deux dames de la tribu d'Ouled Naïl, qui se dressent de nouveau main dans la main, comme si elles voulaient se protéger contre tout malfaisant désirant de nouveau les ternir.

Approché par l'APS, le sculpteur a indiqué que l'état des statues datant des années 1920 était catastrophique et qu'elles risquaient "de disparaitre complètement.

La chargée de la communication au niveau du Jardin d'El-Hamma, Sanaa Djebali a précisé, pour sa part, que l'administration du jardin avait opté pour la préservation des statues à travers leur restauration par un artiste sculpteur expérimenté, déplorant l'incivisme et l'inconscience de certains visiteurs quant à la valeur de ces œuvres d'art, qui contribuent à l'ancrage des traditions et us de notre pays.

D'une superficie de 32 hectares, le jardin d'essai a accueilli plus de 500.000 visiteurs lors de la précédente saison estivale (entre juin et aout 2017), avec un pic de plus de 268.000 visiteurs enregistré en aout dernier.

LIRE AUSSI: Projet de réintroduction du Jardin d'Essai sur la liste des jardins de renommée mondiale

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.