"La belle et la meute" primé "Prix Spécial du Jury" au Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

Publication: Mis à jour:
POSDOS
LA BELLE ET LA MEUTE
Imprimer

Le film tunisien “La Belle et la meute” de Kaouther Ben Hania a remporté le Prix Spécial du Jury au Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles qui s’est clôturée hier, vendredi 8 décembre.

LIRE AUSSI: "Au-delà de l'ombre","Tunis by night"et "La belle et à la meute" au Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

Le film a été primé pour la qualité de l’oeuvre et “le scénario, inspiré d’une histoire vraie, qui nous livre un portrait féroce de la société tunisienne et de ses travers en osant la confronter à un sujet encore tabou : le viol” lit-on sur le site du festival. Le film fait aussi, ajoute la même source, “le portrait amer d’une Tunisie post révolutionnaire où la police n’a toujours pas changé les vieux réflexes de la dictature…. un film brut qui a le mérite de bousculer la société dont il est issu”.

La 17ème édition du Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles qui a décerné le Grand Prix du festival au film algérien “A mon âge je me cache encore pour fumer” de Rayhana avait choisi cette année de mettre en avant les combats des femmes en Méditerranée, mais aussi partout dans le monde à travers une ‘Focale : voies de femmes’.

LIRE AUSSI: Kaouther Ben Hania, réalisatrice de "La Belle et la meute": Agitatrice et féministe malgré elle (INTERVIEW)

Cette édition met à l'honneur les femmes à travers le choix des films, la présence des réalisatrices et actrices mais aussi par un jury spécial 100% féminin, composé, entre autres, de la franco-tunisienne Hind Meddeb.

Le Med "a voulu dresser le portrait culturellement métissé des femmes d’aujourd’hui à travers des films dans lesquels elles résistent, créent, cassent, démontrent et démontent les stéréotypes, dérangent, stimulent et changent notre regard", soulignent les organisateurs.

LIRE AUSSI: "La Belle et la meute: Pourquoi beaucoup de Tunisiens se reconnaitront dans ce film?

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.