Mohammed Bin Salman serait l'acheteur de la toile à 450 millions de dollars de Léonard de Vinci

Publication: Mis à jour:
MBS DE VINCI
DR
Imprimer

ART - Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman serait l'acquéreur de la toile la plus chère du monde, selon The Wall Street Journal.

Le 6 décembre, le New York Times annonçait que le prince Bader bin Abdullah bin Mohammed bin Farhan al-Saud, ami et associé du futur roi, était le mystérieux acheteur du tableau du Christ intitulé "Salvator Mundi" de Leonard de Vinci, toile qui s'est vendue le mois dernier au chiffre record de 450 millions de dollars au cours d'une vente aux enchères. Une version que le prince Bader s'est empressé de démentir dans des déclarations, soulignant de nombreuses "informations surprenantes et inexactes" dans l'article du New York Times.

Des déclarations survenues avant que les services de renseignements américains et un expert arabe du monde de l'art dont l'identité n'a pas été précisée, et tous deux cités dans l'article du The Wall Street Journal, ne désignent Bader bin Abdullah non pas comme l'acquéreur mais comme l'intermédiaire du prince héritier, qui serait le réel propriétaire du tableau.

Si les raisons de cet achat n'ont pas été éclaircies, elles pourraient traduire une volonté de concurrencer le Qatar, pays qui s'est imposé comme un acteur important sur le marché de l'art ces dernières années. Mais elles ont de quoi surprendre, rappelle The Guardian, dans un contexte marqué par la purge menée dans son pays, et la création d'une commission anticorruption pour "préserver l'argent public".

Reste que la célèbre peinture de Léonard de Vinci sera visible de tous, puisqu'elle devrait être exposée au Louvre d'Abu Dhabi, comme l'annonçait cette semaine le compte Twitter du musée inauguré en novembre dernier.

LIRE AUSSI: