Décision américaine sur El Qods: l'Algérie dénonce une" violation flagrante"

Publication: Mis à jour:
JERUSALEM
NEW YORK, USA - DECEMBER 6 : A student holds a Palestinian flag during a protest against the US President Donald Trumps recognition of Jerusalem as Israels capital, in Manhattan borough of New York, United States on December 6, 2017. (Photo by Mohammed Elshamy/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

L'Algérie a pris connaissance avec une "très grande préoccupation" de la décision de l'Administration américaine de reconnaître El Qods Echarif comme capitale d'Israël et dénonce mercredi "avec force" cette grave décision, qui constitue une "violation flagrante" des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de la légalité internationale.

"C'est avec une très grande préoccupation que l'Algérie a pris connaissance de la décision de l'Administration américaine de reconnaître El Qods Echarif comme Capitale d'Israël", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L'Algérie "dénonce avec force cette grave décision en ce qu'elle constitue une violation flagrante des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité et de la légalité internationale et en ce qu'elle remet en cause toute possibilité de relance d'un processus de paix depuis trop longtemps à l'arrêt.

Cette décision fait peser, en conséquence, de lourdes menaces sur la paix, la sécurité et la stabilité d'une région névralgique déjà fortement meurtrie", souligne la même source.

"Tout en réitérant son soutien total aux droits inaliénables du peuple palestinien frère, l’Algérie en appelle à la nation arabe, à la Oumma islamique et à la communauté internationale dans son ensemble à se mobiliser pour le respect des droits nationaux du peuple palestinien et du statut international de la ville Sainte", ajoute le communiqué.

Donald Trump a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale d'Israël, marquant une rupture spectaculaire avec ses prédécesseurs et ignorant les vives mises en garde des dirigeants de la région, et au-delà, qui redoutent une flambée de violence au Proche-Orient.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.