Statut de Jérusalem: des députés empêchés de se rendre à l'ambassade US d'Alger, manifestations d'étudiants dans plusieurs wilayas

Publication: Mis à jour:
COLLAGE
Facebook
Imprimer

Des députés à l'Assemblée populaire nationale (APN) ont été empêchés par les forces de l'ordre de manifester devant l'ambassade des Etats-Unis à Alger, pour protester contre la décision unilatérale de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. La société civile a par ailleurs émis des appels à manifester pour protester contre cette décision et exprimer la solidarité des Algériens à l'égard des Palestiniens.

Le président du groupe parlementaire du parti MSP (Mouvement de la société pour la paix), Nacer Hamdadouche a annoncé sur sa page Facebook avoir été empêché, avec plusieurs autres députés, d'accéder aux portes de l'ambassade des Etats-Unis d'Alger. "Cela signifie que l'ambassade américaine ne désire pas entendre la protestation des représentants du peuple algérien" contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale israélienne, estime-t-il dans un post publié sur son compte Facebook.

Nacer Hamdadouche a expliqué que ce groupe de députés "n'entendaient pas tenir un sit-in devant l'ambassade américaine mais désiraient rencontrer l'ambassadeur John P. Desrocher et lui notifier pacifiquement notre protestation, face à face".

Des internautes affirmaient déjà, plus tôt ce jeudi, avoir constaté un déploiement des forces de l'ordre dans le périmètre entourant l'ambassade US à Alger pour empêcher toute manifestation.

Des étudiants manifestent

Des marches de soutien au peuple palestinien et de protestation contre la décision de Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël ont été organisées dans d'autres wilayas du pays.

Des étudiants de l'Université de El Oued, dressant des drapeaux algérien, palestinien et des pancartes de soutien à la Palestine ont organisé une marche à l'intérieur de l'enceinte.


L'université Saad Dahleb de la wilaya de Blida a également été le théâtre d'une marche de plusieurs dizaines d'étudiants, qui brandissaient, à l'instar des étudiants de l'université de Annaba, des drapeaux palestiniens et algériens côte à côte, scandant "Al Qods palestinienne" ainsi que des slogans de solidarité.

L'ambassade US interpellée sur les réseaux sociaux

Des internautes, journalistes, militants ou autres, ont également exprimé leur mécontentement face à la décision du président américain à son ambassade à Alger, sur Twitter et Facebook notamment.

Des milliers de personnes ont manifesté jeudi en Tunisie contre la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, et les parlementaires ont appelé à une mobilisation nationale vendredi.

En Jordanie, des centaines de manifestants ont brûlé des photos du président Donald Trump et le drapeau américain près de l'ambassade des Etats-Unis à Amman. "Pas d'ambassade américaine sur le sol jordanien", ont-ils crié en scandant également "Mort à Israël".

Des protestations sont également prévues vendredi dans le royaume après la prière musulmane hebdomadaire.

LIRE AUSSI: Statut de Jérusalem: manifestations en Tunisie et en Jordanie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.