Vers le renforcement de la présence des patrouilles sécuritaires aux alentours des établissements éducatifs

Publication: Mis à jour:
SCHOOL TUNISIA
Students walk out of Sadiki high school as teachers go on strike in Tunis March 2, 2015. Tunisia's main teachers' union launched a week-long strike on Monday to demand pay hikes in another challenge to the recently installed government, which is trying to curb state spending and reduce fiscal deficit as required by international lenders. REUTERS/Zoubeir Souissi (TUNISIA - Tags: EDUCATION CIVIL UNREST SOCIETY POLITICS) | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Face à l'ampleur du phénomène de la violence en milieu scolaire, le ministère de l’Éducation se penche, actuellement, sur la mise en place de nouvelles mesures au sein des établissements éducatifs pour contrecarrer ce fléau inquiétant. C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Éducation, Hatem Ben Salem, lors de son intervention le mardi 5 décembre devant le parlement pour discuter du budget 2018 de son département.

Conscient que la présence policière dans les établissements éducatifs n'est pas le moyen efficace pour combattre l'agressivité et la violence, Ben Salem a, tout de même, signalé son importance pour sécuriser les milieux scolaires et instaurer un climat apaisé et favorable à l'épanouissement des élèves.

Il a annoncé, par ailleurs, qu'une réunion sera tenue au cours de la semaine prochaine avec le ministère de l'Intérieur pour le renforcement des patrouilles sécuritaires aux alentours des écoles et des lycées. Une solution, qui selon lui, permettra de limiter les actes de violence, de braquage, de délinquance et d'agression dans les environs des établissements éducatifs.

Selon le secrétaire général du syndicat de l’enseignement secondaire, Lassaad Yacoubi, le fléau de la drogue gangrène de plus en plus le milieu scolaire. "50 % des élèves sont menacés par la drogue" a-t-il noté sur les ondes Jawhara Fm en ajoutant qu’entre 15% et 20% d'entre eux sont devenus toxicomanes.

Récemment, des parents d'élèves d'une école à Douar Hicher ont mené des protestations pour réclamer des gardiens et une protection policière pour l'établissement scolaire qui a fait l'objet de plusieurs tentatives de vandalisme.

LIRE AUSSI: Tunisie: L'ITES décrypte l'ampleur des violences en milieu scolaire

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.