Mort de Johnny Hallyday: le monde de la musique pleure "une véritable légende"

Publication: Mis à jour:
JOHNNY HALLYDAY
A fan of late French singer and actor Johnny Hallyday talks to journalists in Marnes-la-Coquette near Paris, France December 6, 2017. REUTERS/Benoit Tessier | Benoit Tessier / Reuters
Imprimer

JOHNNY HALLYDAY - Pour tous, c'était simplement "Johnny": l'incarnation du rock français, une voix puissante ayant traversé les modes, une star à la vie tempétueuse et accidentée, mais aussi un survivant chantant la solitude, finalement vaincu par le cancer... Johnny Hallyday est mort dans la nuit de ce mardi au mercredi 6 décembre à l'âge de 74 ans.

C'est par un communiqué diffusé dans la nuit que son épouse Laeticia a annoncé le décès de celui qui se nommait Jean-Philippe Smet dans le civil: "J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité."

Alors qu'Emmanuel Macron a immédiatement présenté ses condoléances à sa femme, ses enfants, ses musiciens, son équipe, ses amis et ses fans en déclarant que "tout le pays est en deuil", de nombreux artistes se sont émus de la disparition de cette légende du rock français comme vous pouvez le voir ci-dessous.

"Adieu cher Johnny. Ton amitié, ta douceur et ton soutien sont à jamais dans mon coeur. C'est un honneur de t'avoir connu et d'avoir passé du temps avec toi et ta magnifique famille. Ton âme est du pur rock and roll. Repose en paix", écrit Lenny Kravitz.

Le chanteur Michel Polnareff a exprimé son "immense tristesse" et salué un "héros" Johnny Hallyday sur BFMTV. "Je ressens une immense tristesse, mais en même temps je me sens à la fois triste et libéré car il souffrait énormément. Et on n'aime pas voir souffrir ceux qu'on aime", a déclaré Michel Polnareff.

"Il sera toujours avec nous (...) Il a toujours été un héros. C'est quelqu'un qui nous a beaucoup inspirés, qui avait une force de caractère hors norme. Il était un grand exemple pour nous tous", a ajouté le chanteur aux lunettes blanches qui avait twitté un message d'encouragement à son ami le 23 octobre "Retiens la vie" avec une photo d'eux deux en concert dans les années 1970. "J'ai les larmes aux yeux en le disant, mais, vraiment, on l'aime", a-t-il conclu, très ému.

Hugues Aufray, qui lui avait écrit "Les portes du pénitencier", a réagi sur RTL. "Il avait endossé ce personnage du rebelle avec cette chanson. Elle lui a porté chance toute sa vie. Aujourd'hui je suis forcément peiné", a-t-il déclaré, saluant "un héros". "On est tous tristes évidemment. Mais je suis fier qu'il ait chanté jusqu'au bout".

Pascal Obispo, qui a composé la mélodie du tube historique "Allumer le feu" en 1998, a également réagi sur RTL. Pascal Obispo s'est dit "choqué et infiniment triste" d'apprendre le décès de Johnny Hallyday même si il "s'y attendait". Alors que les deux hommes ont partagé de grands moments artistiques comme l'élaboration de l'album "Ce que je sais" sorti en 1998, Pascal Obispo préfère se remémorer les moments de vie partagés avec la rock-star. "C'était un homme profondément simple gentil, humble, timide, si drôle, généreux"; énumère-t-il avec émotion. Pascal Obispo se souvient également de cet album sorti en 1998 pour lequel il avait composé la plupart des mélodies: "On était comme deux mômes de 16 ans en studio. Johnny a toujours eu cette spontanéité et cette envie d'adolescent."

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.