Macron du point de vue de la foule: 400 mètres de déambulation, quelques youyous et une halte inintelligible à l'Emir Abdelkader

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le président français Emmanuel Macron, en visite “de travail et d’amitié” en Algérie aujourd’hui s’est rendu au centre-ville d’Alger où il a eu droit à un “mini bain de foule” aux abords de la rue Larbi Ben Mhidi.

larbi ben mhidi alger

Emmanuel Macron entouré d’une couronne humaine compacte d’accompagnateurs, de gardes corps et de journalistes a marché environ 400 mètres, entamant sa déambulation de la Grande Poste pour la terminer à la Place Emir Abdelkader où il s’est arrêté, a répondu à des questions de journalistes pour ensuite aller finir sa courte “déambulation” algéroise à l’intérieur de la Librairie du Tiers Monde.

avenue larbi ben mhidi alger

Ce n’était pas la foule des grands jours, le service d’ordre et les policiers en uniforme et en civil étaient présents en force s’assurant que les citoyens algériens curieux de voir passer le président français étaient bien gardés derrière les barrières mises en place des deux côtés de l’avenue Larbi Ben Mhidi.

Les citoyens présents de part et d’autre de l’avenue ont suivi, avec une calme curiosité, la trajectoire de la foule compacte qui entourait le président français, rares étaient ceux qui ont pu l’apercevoir et encore moins l’entendre.

Aperçu parmi la caravane humaine qui accompagnait le président français, le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, suivi de l’historien français Benjamin Stora.

Les Algérois ont réservé au président Emmanuel Macron un accueil courtois mais sans grande chaleur.

avenue larbi ben mdhid

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.