Le Time nomme comme personnalités de l'année 2017 "Celles et ceux qui ont brisé le silence"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

PERSONNALITÉ DE L'ANNÉE - Cette année, le Time n'a pas désignée une mais des personnalités de l'année: "Les briseurs de silence". L'expression désigne celles et ceux que le magazine qualifie "d'individus qui ont provoqué une remise en question nationale sur la prédominance du harcèlement sexuel".

En couverture de cette édition, on retrouve notamment l'actrice Ashley Judd, Taylor Swift et une ancienne ingénieure d'Uber, Susan Fowler, qui ont toutes dénoncé différentes formes d'inconduites sexuelles. Une couverture qui met en avant également la lutte contre le harcèlement sexuel dans des milieux moins médiatisés en y faisant figurer Isabel Pascual, une mexicaine travaillant comme cueilleuse de fraises, et Adama Iwu, lobbyiste à Sacramento, mais aussi une femme au visage caché, référence à toutes les anonymes.

"Les actions galvanisantes de ces femmes sont en couverture... de même que les centaines d'autres personnes, parmi lesquels beaucoup d'hommes, qui ont lancé un des virages culturels les plus rapides dans notre pays depuis les années 60", a déclaré dans un communiqué Edward Felsenthal, rédacteur en chef du magazine américain.

Un mouvement qui a gagné en importance après la publication par Le New York Times d'un article accablant, citant plusieurs femmes accusant publiquement le magnat du cinéma hollywoodien Harvey Weinstein de harcèlement sexuel et d'agression sexuelle. On connait la suite: une vague de femmes et hommes qui eux aussi ont accusé publiquement des hommes puissants issues de différentes industries, souvent par le biais de la campagne #MeToo. Une série d'action qui a mené à la chute de cadres supérieurs, journalistes, acteurs, producteurs et politiciens.

Les "briseurs de silence" du Time incluent des noms célèbres comme Rose McGowan et Terry Crews, ainsi que des noms moins connus du grand public.

"J'ai commencé à parler de Harvey Weinstein juste après les faits", a déclaré Ashley Judd dans une interview accordée au Time. "Littéralement, je suis sortie de cette chambre du Peninsula Hotel en 1997 et suis allée directement au lobby où mon père m'attendait (...). Et il a lu sur mon visage (...) que quelque chose d'horrible m'était arrivé. Je lui ai dit. Je l'ai dit à tout le monde."

Tarana Burke, la femme créditée pour avoir lancé la campagne #MeToo, a elle exprimé ses remerciements sur Twitter:

Le magazine a publié lundi la liste des candidats au titre de personnalité de l'année, qui comportait le vainqueur de 2016, Donald Trump, le leader nord coréen Kim Jong Un, le conseiller spécial et ancien directeur du FBI Robert Mueller, le fondateur d'Amazon Jeff Bezos, les "dreamers", et l'ancien joueur de football américain Colin Kaepernick.

LIRE AUSSI: