Quatre membres présumés de Daesh arrêtés au Maroc et en Espagne

Publication: Mis à jour:
CAPTURE
Twitter
Imprimer

DAESH - Nouveau coup de filet des deux côtés de la Méditerranée. Ce matin, la police espagnole a annoncé l'arrestation de quatre personnes soupçonnées d'appartenir à l'organisation terroriste État Islamique. Deux de ces membres présumés ont été arrêtés dans la ville de Figueras en Catalogne, un autre à Madrid et un dernier à Tanger.

Dans la vidéo ci-dessous, on voit la police espagnole procéder, aux premières heures du matin, à l'arrestation des deux suspects à Figueras:

Les réseaux sociaux comme terrain

Selon un communiqué publié par le ministère de l'intérieur ibérique, trois des suspects arrêtés étaient particulèrement actifs sur les réseaux sociaux, où ils faisaient de la propagande en faveur de l'État Islamique. Le suspect arrêté à Tanger est notamment considéré être un "membre dangereux de l'organisation État Islamique". Ce dernier sévissait notamment sur les réseaux sociaux où il "a réussi à générer plus de 300 profils", faisant la promotion de l'idéologie du groupe terroriste.

Les deux hommes arrêtés à Figueras, âgés de 30 et 31 ans, tous deux d'origine marocaine, étaient également en charge de faire de la propagande pour le groupe terroriste. Parmi les publications, certaines étaient des invitations claires à commettre des actes terroristes, déclare le ministère de l'intérieur espagnol. Des vidéos publiées montraient notamment "comment fabriquer un dispositif d'explosifs de fabrication artisanale, donner des coups de couteau à des civils ou effectuer des exercices d'entraînement de moudjahidin".

Ces derniers auraient partagé plus de 400 publications en faveur du groupe islamique. Ils ont également piraté plusieurs comptes de personnes n'ayant aucun lien avec le groupe islamiste pour utiliser leurs comptes à des fins de prosélytisme.

Concernant l'homme arrêté à Madrid, un Marocain naturalisé espagnol, il effectuait également un travail d'endoctrinement et cherchait notamment des partisans souhaitant mener une attaque terroriste à ses côtés.

Des arrestations qui interviennent quelques mois après les attentats de Catalogne, qui ont fait 16 morts et une centaine de blessés l'été dernier.

"Depuis le 26 juin 2015 (...) les forces de sécurité ont arrêté 217 terroristes djihadistes dans les opérations en Espagne et à l'étranger et un total de 262 depuis le début de 2015", rappelle le ministère de l'Intérieur espagnol.

LIRE AUSSI: