Imed Hammami, ministre de la Santé: Le dossier du vol des médicaments de la Pharmacie centrale est entre les mains des ministères de l'Intérieur et de la Justice

Publication: Mis à jour:
VFVFG
Facebook/Imed hammami
Imprimer

Étant l'un des plus gros consommateurs de médicaments au monde, la Tunisie souffre constamment d'une grave pénurie de médicaments.
Depuis quelques mois, la sonnette d'alarme a été déclenchée marquant l’absence de certains produits de la Pharmacie centrale. Une situation qui est due à certains facteurs dont notamment les difficultés vécues par cette dernière qui souffre, à son tour, d’impayés surtout de la part de la CNAM, mais également par la propagation de vol de médicaments.

Fraîchement nommé ministre de la Santé, Imed Hammami est revenu dans une déclaration accordée à Shems Fm sur ce fléau en plein essor. Il a noté que le dossier de vol des médicaments de la Pharmacie centrale est entre les mains des ministères de l'Intérieur et de la Justice.

Par ailleurs, un système informatique de contrôle des chaines de distribution entre la Pharmacie centrale, les hôpitaux et le reste du réseau de distribution des médicaments sera bientôt mise en place pour renforcer le contrôle et remédier aux dépassements liés à ce trafic qui coûte à l'État près de 4 milliards de dinars par an, selon le Président de l'Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.