"Fashion Africa", premier défilé de mode africain à Tunis

Publication: Mis à jour:
DEFILE
TABC/Facebook
Imprimer

"Fashion Africa", est le premier défilé de mode africain qui s'est tenu samedi à Tunis à l'initiative de Tunisia Africa Business Council (TABC), donnant à voir une large gamme de costumes et d'habillements aux couleurs de l'Afrique.

Bassem Loukil, président du Conseil d'affaires tuniso-africain (TABC) a tenu à signaler que cette nouvelle initiative la première en son genre vise à rapprocher et à faciliter l’intégration sociale et culturelle des Subsahariens en Tunisie tout en présentant l’Afrique dans toute sa diversité ethnique et culturelle, à travers le langage de l’habillement.

L’organisation du premier défilé de mode africain par le conseil d'affaires tuniso-africain qui constitue une organisation non gouvernementale fondée le 15 mai 2015 s'inscrit dans le cadre des programmes culturels et sociaux qui visent à promouvoir la coopération économique Sud Sud. Et d'ajouter "une nouvelle génération de jeunes stylistes passionnés a émergé dans les différents pays du continent africain d'où le besoin remarquable d'organiser des défilés de mode qui mettent en avant la mode de l'Afrique qui veut se tailler une place dans le monde de la mode à l'échelle internationale".

Dans ce cadre, sept startups, fondées par deux Subsahariens et cinq Tunisiens, spécialisées dans la création, le design et la couture d’habillement subsaharien en Tunisie, ont assuré ce défilé qui s'est voulu avec "Nesrine" une véritable immersion dans la culture du Burkina Faso et une envolée dans le monde du wax dans sa diversité et sa richesse, et ce, en donnant à voir une collection qui mélange imprimés et couleurs de manière élégante et innovante pour des silhouettes féminines gracieuses.

Pour "Tri-Afrite", issu d’une rencontre de trois étudiantes tunisiennes autour de l’amour pour la culture africaine, Siwar Cherni, Rania Ben Romdhane et Raoua Khayat ont présenté une collection en s’appuyant sur des motifs afro-ethniques et en allant chercher très loin dans l’âme africaine pure, en son rapport à la terre pour l’exprimer par des volumes, des couleurs et des matières. Les Liffers Clothing, quant à eux, ne sont pas stylistes, ils n'ont jamais reçu de cours de combinaison de couleurs mais ils savent dessiner et matérialiser leurs rêves en portant à jour le tissu africain autrefois oublié (voire minimisé) sous les lumières des projecteurs.

Dans le cadre de l'atelier "Afrostyle Couture" fraîchement créé par deux étudiants passionnés de mode, Ludo et Momo, le créateur Moussa Bamba, de la Côte d’Ivoire, a présenté des silhouettes contemporaines racées et ancrées dans sa culture, aussi bien par les matières utilisées que par les imprimés discrets, avec un hommage à la Tunisie, son pays d’accueil.

Avec sa griffe Oshy, Salah Barka a livré une nouvelle série de ses silhouettes hybrides qui mixent culture tunisienne et ethnique avec beaucoup d’élégance, dans une identité absolument africaine, avec la "waxalisation" de pièces porteuses d’une histoire, d’un vécu...

La designer et créatrice de chaussures, Rahma Nejah, lauréate de l’Institut Supérieur des Beaux-arts de Tunis a donné à voir à travers ses mélanges de couleurs, une identité singulière à chaque paire de ses chaussures. Dans ses créations, tout commence par un travail de la ligne avec un mariage de graphisme et de féminité.

Se voulant un véritable ambassadeur de la mode africaine à Tunis, TABC compte faire de cet événement un rendez-vous permanent pour présenter le continent africain dans toute sa splendeur et dans toute sa beauté.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.