Royal Air Maroc veut porter plainte contre le ministre algérien des Affaires étrangères

Publication: Mis à jour:
MESSAHEL
Abdelkader Messahel (C), Algeria's Minister for African and Maghreb affairs attends the meeting of Libya's neighbouring countries in Algiers, Algeria May 8, 2017. REUTERS/Ramzi Boudina | Ramzi Boudina / Reuters
Imprimer

JUSTICE - Les propos du ministre algérien des Affaires étrangères ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Accusée de transporter "autre chose que des passagers", la compagnie aérienne nationale entend porter plainte contre Abdelkader Messahel.

Selon M6 Info, Royal Air Maroc "envisage de déposer plainte pour 'diffamation' devant le tribunal de grande instance de Paris", rapporte le site d'information jeudi 30 novembre.

Une réunion se serait tenue, début novembre à Casablanca, au siège de la RAM avec la direction de la compagnie, des avocats marocains et "un célèbre cabinet d’avocats français" et "toutes les options de poursuite ont été examinées", précise la même source. "Celle d’un dépôt de plainte devant la justice française prédominait".

Contacté par le HuffPost Maroc, le service communication de la compagnie nationale n'a pas pu être joint dans l'immédiat. L'information a cependant été confirmée à nos confrères de TelQuel par une source autorisée de la compagnie aérienne, selon qui "l'option de la plainte a été retenue".

Le 20 octobre, le ministre algérien des Affaires étrangères avait déclaré, lors d’une réunion avec des hommes d’affaires du Forum des chefs d’entreprise: "les banques marocaines, on sait, c'est le blanchiment de l'argent du haschich, ça tout le monde le sait, et ça c'est des chefs d'Etats africains qui me le disent (...). Et Royal Air Maroc, elle transporte autre chose que des passagers, et ça tout le monde le sait".

Ces propos avaient conduit le Maroc à rappeler son ambassadeur à Alger. Le chargé d’affaires de l’ambassade d’Algérie à Rabat avait quant à lui été convoqué au siège du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale "afin de s’expliquer sur le caractère 'irresponsable', voire 'enfantin' de ces déclarations".

Le 27 novembre, l'ambassadeur du Maroc en Algérie, Hassan Abdelkhalek, a finalement repris ses fonctions diplomatiques à Alger.

Au lendemain de la qualification du Maroc pour la Coupe du monde 2018 en Russie, la RAM avait partagé un post pour féliciter les Lions de l'Atlas pour leur victoire face à la Côte d'Ivoire, non sans offrir un tacle bien senti au ministre des Affaires étrangères algérien:

LIRE AUSSI: