L'utilisation de l'Atlas scolaire prévue en 2018

Publication: Mis à jour:
BE209620DB60381770E7A87A86776A34
DR
Imprimer

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit a déclaré, samedi à Alger, que la première maquette de l'Atlas scolaire algérien sera soumise à discussion et évaluation par des experts étrangers pour examiner sa conformité aux standards internationaux, précisant que son utilisation est prévue pour 2018, rapporte l'APS.

Dans son allocution à l'ouverture de l'atelier international sur l'élaboration de "l'Atlas scolaire algérien" organisé par l'Office national des publications scolaires (ONPS), Mme Benghabrit a indiqué que "la première maquette de l'Atlas scolaire algérien sera présenté, deux jours durant, aux experts étrangers présents aux travaux de ce séminaire pour faire l'objet de "discussion et de débat", ajoutant que cet atelier permettra de présenter les expériences de l'Algérie en matière d'élaboration de cartes à l'Association internationale de cartographie ainsi qu'à la Commission internationale des Atlas pour tirer profit de leur grande expérience en matière d'élaboration des Atlas et des cartes scolaires.

Les nouveaux Atlas projetés seront -conformément à la nouvelle réglementation relative au parascolaire- soumis à l'homologation du ministère de l'Education nationale et de l'Institut national de cartographie et de télédétection en application du décret du 29 mai 1982 portant définition des documents cartographiques.

La ministre s'est dit convaincue que cet atelier sera sanctionné de résultats positifs vu l'expérience et le niveau scientifique et académique des participants, indiquant que les cadres algériens seront accompagnés par les experts participants pour "mieux concevoir la maquette préliminaire proposée et acquérir en même temps un savoir-faire à même de nous permettre la réalisation de l'Atlas scolaire algérien aux standards internationaux" et doter notre pays et nos élèves d'"un outil pédagogique de qualité".

Le premier séminaire des Atlas et cartes scolaires a été marqué par la création de la Commission nationale des Atlas constituée de compétences nationales dans le domaine des sciences géographiques et d'institutions algériennes spécialisées notamment le Conseil national de l'information géographique et l'Institut national de cartographie et de télédétection.

Ont pris part à cette conférence, des experts venus de Hongrie, de Suisse, d'Allemagne et des Pays-Bas qui présenteront, eux aussi, leurs expériences dans la confection des Atlas et cartes scolaires.

Le ministère de l'Education avait décidé d'éditer deux Atlas pour les cycles moyen et secondaire en langue arabe et en langue étrangère ainsi qu'une édition simplifiée pour le cycle primaire. Ces éditions seront prêtes pour la rentrée scolaire 2018-2019.

L'élaboration d'un Atlas national prend en considération les spécificités culturelles, linguistiques, historiques, politiques et environnementales du pays et également les changements politiques internationaux notamment en ce qui concerne les frontières et les noms des pays.

Des tentatives de réalisation d'Atlas en Algérie par des maisons d'édition tant du domaine étatique que privé ont été enregistrées par le passé, mais malheureusement celles-ci ont été au deçà de nos attentes, a fait savoir la première responsable du secteur.

Cet atelier verra la présentation de communications par des experts algériens et étrangers dont celle de Aarab Aziz, inspecteur central sur "Le curriculum de l'enseignement de la géographie du ministère de l'Education nationale" et celle de Foudil Moubha, inspecteur central sur "la place de l'Atlas dans l'enseignement.

Une communication sur "la contribution de la commission internationale des Atlas et de l'Association internationale de cartographie à la réalisation de l'Atlas scolaire algérien et expérience hongroise dans la production d'atlas scolaires" présentée par le président de l'Association internationale de cartographie, Laszlo Zentai et une autre sur "les cartes de base dans les atlas scolaires: hypsométrique, couverture terrestre ou économique?" par René Sieber sont également au programme.

Les travaux de cet atelier prendront fin dimanche par un débat général sur le contenu proposé et le modèle adopté au terme de la présentation de la maquette revue du projet de l'Atlas scolaire algérien par le directeur général de l'ONPS, Brahim Atoui et un expert international et seront sanctionnés par une série de recommandations.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.