La Tunisie 40eme sur 137 pays en matière de qualité de l'entrepreneuriat selon le Global Entrepreneurship Index 2018

Publication: Mis à jour:
ENTREPRENEURSHIP
drawing of business Startup concept on chalkboard, | thomas-bethge via Getty Images
Imprimer

L'Indice Global de l'Entrepreneuriat (GEI), mesure la qualité de l'environnement entrepreneurial dans 137 pays à travers le monde.

Dans son édition 2018, la Tunisie arrive en 40eme position et réalise le score de 42 sur 100.

Elle arrive 6eme parmi les pays de la région MENA, précédée par Israël (65/100), le Qatar (55/100), les Emirats Arabes Unis (53/100), Oman (47/100), et le Koweït (43/100).

L'indice se base sur l'étude de 14 axes jugés déterminants dans la qualité de l'environnement entrepreneurial, ci-dessous la liste des axes étudiés avec le score réalisé par la Tunisie.

  1. L'acceptation des risques (20/100)
  2. Les individus sont-ils prêts à prendre le risque de créer une entreprise? L'environnement entrepreneurial est-il risqué? L'instabilité politique ajoute-t-elle un risque supplémentaire au démarrage d'une entreprise?
  3. Le réseau entrepreneurial (46/100)
  4. Les entrepreneurs se connaissent-ils entre eux? Et comment leurs réseaux sont-ils concentrés géographiquement?
  5. Le soutien (33/100)
  6. Comment le pays voit-il l'entrepreneuriat? Est-il facile de choisir l'entrepreneuriat ou est-ce que la corruption rend l'entrepreneuriat difficile par rapport à d'autres carrières?
  7. Perception de l'opportunité (46/100)
  8. La population peut-elle identifier des opportunités pour démarrer une entreprise? L'environnement permet-il de saisir ces opportunités?
  9. La rapidité d'adoption des nouvelles technologies (65/100)
  10. Le secteur de la technologie est-il développé et les entreprises peuvent-elles adopter rapidement les nouvelles technologies?
  11. Les compétences des startuppeurs (42/100)
  12. Les futurs entrepreneurs possèdent-ils les compétences nécessaires pour démarrer une entreprise en fonction de leurs propres perceptions? Et comment est l'enseignement supérieur?
  13. Les opportunités pour les startuppeurs (48/100)
  14. Les entrepreneurs sont-ils motivés par l'opportunité plutôt que par la nécessité? Et est-ce que le gouvernement facilite la prise de décision pour les entrepreneurs?
  15. Le capital humain (57/100)
  16. Les entrepreneurs sont-ils suffisamment instruits et bien formés dans les affaires?
  17. La compétitivité (25/100)
  18. Les entrepreneurs sont-ils innovants, et peuvent-ils percer dans le marché avec des produits et services uniques?
  19. L'innovation au niveau du produit (66/100)
  20. Le pays est-il capable de développer de nouveaux produits et d'intégrer de nouvelles technologies?
  21. L'innovation au niveau des process (57/100)
  22. Les entreprises utilisent-elles les nouvelles technologies? Et peuvent-elles accéder à un capital humain de qualité dans le domaine des STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques)?
  23. La croissance (56/100)
  24. Les entreprises ont-elles l'intention de se développer et ont-elles la capacité stratégique de réaliser cette croissance?
  25. L'internationalisation (22/100)
  26. Les entrepreneurs veulent-ils pénétrer les marchés mondiaux et l'économie du pays est-elle suffisamment développée pour concurrencer le marché international?
  27. Le Capital-risque (70/100)
Les capitaux sont-ils disponibles auprès des investisseurs privés et publics?

Ainsi, selon ce rapport, l'atout majeur de la Tunisie est le Capital-risque et la disponibilité de fonds d'investisseurs privés et publics, alors que son handicap réside dans l'acceptation des risques de lancer une entreprise avec un score de 20/100 seulement.

Toujours selon l'Indice Global de l'Entrepreneuriat, la Tunisie se porte mieux au niveau des qualités entrepreneuriales de sa population, qu'au niveau du soutien gouvernemental apporté à l'entrepreneuriat.

entrepreneurship

Sur le plan continental, la Tunisie fait mieux que l'Algérie qui se classe 80eme avec un score de 25/100, le Maroc qui arrive en 65eme place et obtient le score de 29/100, ou encore l'Egypte qui réalise un score de 26/100 et se positionne 76eme sur les 137 pays étudiés.

Sur le plan mondial, on retrouve les Etats-unis en première place (84/100), suivis de la Suisse (82/100) et du Canada (79/100), tandis que le Tchad, le Burundi et la Mauritanie arrivent en dernier avec des scores de moins de 12/100.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.