Une vidéo impressionnante montre le sauvetage de migrants en mer près de Tarifa

Publication: Mis à jour:
CAPTURE
Salvamento maritimo
Imprimer

MIGRANTS - L'arrivée du mauvais temps signifie aussi, pour les migrants africains tentant d'atteindre les côtes espagnoles, une augmentation des risques.

Les vagues et le vent rendent en effet le voyage en Méditerranée encore plus dangereux pour ces hommes, femmes et enfants qui souvent tentent la traversée dans des canots gonflables extrêmement instables.

Dans une vidéo publiée hier par le Salvamento Maritimo (les équipes espagnoles de sauvetage maritime), on voit un bateau de sauvetage secourir un de ces canots. Cette embarcation, qui transportait 36 personnes, dont 11 femmes et trois bébés, a été localisée à 22 milles nautiques (environ 40 kilomètres) au sud-ouest de la ville de Tarifa, rapporte l'agence MAP.

Dans la vidéo ci-dessous, on voit les sauveteurs venir en aide aux migrants dans une mer agitée. On voit notamment des enfants être évacués de la barque, qui se vide petit à petit de ses passagers. Quelques instants après le sauvetage du dernier passager, une vague renverse le canot qui est emporté par la mer. Les passagers clandestins ont ensuite été transportés à Tarifa, dans le sud de l'Espagne.

Ce jour-là, les sauveteurs ont secouru pas moins de 145 migrants. "Plus tard dans la journée, les secours ont localisé une embarcation à 28 milles nautiques à l’ouest de l’île d’Alboran, avec à son bord 54 personnes, alors qu’une autre embarcation transportant 55 migrants a réussi à accoster sur cette île", rapporte l'agence de presse marocaine.

Une chance que trois migrants n'ont pas eu. La MAP informe en effet que les sauveteurs espagnols ont repêché les corps de trois migrants ce mercredi 29 novembre. Selon l'agence de presse "les trois victimes faisant partie d’un groupe de migrants qui tentaient de gagner les côtes espagnoles à bord d’un canot qui a fait naufrage à cause des mauvaises conditions climatiques". Selon la même source trois autres migrants ont été retrouvé vivant et un autre est porté disparu et est "activement recherché".

LIRE AUSSI: