Purge en Arabie saoudite: Moulay Hicham exprime sa "solidarité infaillible" à son cousin Al-Walid ben Talal

Publication: Mis à jour:
MOULAY HICHAM
Facebook/Moulay Hicham El Alaoui
Imprimer

POLITIQUE - Les affaires ne semblent pas s'arranger en Arabie saoudite. Au début du mois, une dizaine de princes et anciens ministres ont été arrêtés dans une affaire de corruption. Parmi eux, le prince Al-Walid ben Talal, milliardaire et cousin du prince Moulay Hicham, lequel n'a pas hésité à s'exprimer officiellement à ce sujet.

Dans une lettre en arabe, écrite le 12 novembre et publiée ce mercredi matin sur le compte Twitter de Moulay Hicham, ce dernier, cousin du roi Mohammed VI, a exprimé publiquement son soutien à son cousin maternel, le prince Al-Walid ben Talal.

"A son altesse royale royale, le prince et cousin (fils de ma tante) Al-Walid ben Talal que dieu le préserve...

Je vous envoie cette lettre pour vous exprimer ma solidarité infaillible autant sur le plan familial qu'humain, compte tenu de l'épreuve que vous traversez ces derniers jours. J'espère que les enquêtes en cours concernant votre affaire prendront un cours juste et équitable, qui finira sans aucun doute par démontrer votre innocence des accusations portées à votre encontre.

Je vous informe que je me tiens à vos côtés dans les moments difficiles que vous traversez et me mets à votre disposition et à disposition de votre famille et tout particulièrement de ma chère tante Mouna.

Je prie dieu pour qu'il vous accorde la délivrance imminente et rapide.

Votre frère fidèle
Hicham Alaoui"

Le prince Al-Walid ben Talal a été arrêté lors d'une purge sans précédent, lancée par le jeune prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane dans le cadre d'une "offensive anti-corruption". La veille, une commission avait été mise en place, chargée d'enquêter sur la corruption dans le secteur public.

Né d'une mère libanaise, Mouna El Solh, dont la sœur n'est autre que Lalla Lamia El Solh, l'épouse de Moulay Abdallah du Maroc (frère de Hassan II), le milliardaire, actionnaire de Twitter et propriétaire de l'hôtel George V à Paris possède également des parts dans plusieurs des entreprises les plus puissantes de la planète, dont News Corp, Citigroup, Apple ou encore Disneyland Paris.

Incarcéré au Ritz Carlton aux côtés des deux fils du roi saoudien Abdallah, décédé en 2015, l'ex-gouverneur de Riyad, Turki ben Abdullah, ou encore les ministres de l'Environnement, Turki ben Nasser, et de l'Économie, Adel Fakeih, le prince Al-Walid ben Talal attend les résultats de l'enquête.

LIRE AUSSI: