Lutte contre le sida: Une appli pour sensibiliser les jeunes lancée à Rabat

Publication: Mis à jour:
APPLICATION OPALS
OPALS/Facebook
Imprimer

SIDA - C’est au lycée Brahim Roudani, au quartier Nahda à Rabat, que l’Organisation panafricaine de lutte contre le sida (OPALS- Maroc) a donné le coup d’envoi, ce mercredi 29 novembre, de son application mobile baptisée "Santé sexuelle et jeunes".

Fruit d’un partenariat avec l’ONUSIDA, cette application a été conçue, explique l’OPALS sur sa page Facebook, sous forme d’un jeu éducatif visant à "contribuer de façon effective à la réduction de la vulnérabilité auprès de la population jeune en matière d’infections sexuellement transmissibles (IST)/Sida et de promotion de la santé sexuelle et de la reproduction (SSR)".

L'application mobile, lancée quelques jours avant la journée mondiale de lutte contre le sida, organisée le 1er décembre, se veut donc être un outil au moyen duquel l’OPALS souhaite joindre la sensibilisation à l’information. L’organisation présente ce nouvel outil comme étant "puissant et parfaitement adapté pour approcher la population jeune".

Concrètement, les jeunes y trouveront plusieurs questions et réponses relevant de sujets relatifs à la sensibilisation en matière d’IST, sida et VIH, aux moyens de prévention et à la SSR. Et sur la liste des sujets, figurent aussi les droits et la question de la stigmatisation envers les personnes atteintes du VIH.

La sensibilisation représente, pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une clé pour la lutte contre le sida. Les campagnes de sensibilisation, notamment auprès des jeunes, ont été à l’origine de la réduction de la prévalence du virus à l’échelle mondiale. Depuis 2005, les décès liés au sida ont reculé de 48% dans le monde.

L’OMS estime que le VIH a provoqué le décès d’environ 35 millions de personnes depuis l’émergence de l’épidémie, en 1981. En 2016, 36,7 millions de personnes vivaient avec le VIH et 1,8 million d’individus ont été nouvellement infectés par le virus.

Depuis 2010, les nouvelles infections par le VIH chez les adultes ont diminué d’environ 11%, passant de 1,9 million à 1,7 million en 2016. Chez les enfants, les nouvelles infections ont, elles, diminué de 48%.

Sur plus de 36 millions de personnes infectées par le virus dans le monde, 19,5 millions sont traitées par une thérapie antirétrovirale à vie. Mais, à ce jour, aucun vaccin ne guérit le malade. Sensibiliser reste l’unique moyen de combattre le sida.

LIRE AUSSI: