Daradam: Des jeux éducatifs et ludiques qui mettent en avant l'héritage culturel du monde arabe

Publication: Mis à jour:
KSLS
DARADAM
Imprimer

Apprendre la culture du monde arabe tout en jouant? Pour les enfants, c'est la potion parfaite pour tout savoir sur leurs origines, tout en s'amusant.

Daradam est un éditeur de jeux éducatifs et ludiques, inspirés de l'héritage culturel du monde arabe et initié par Hanna Lenda, Hongroise, mariée à un Tunisien, tous deux installés en France.

C'est avec l'arrivée des enfants que la question s'est posée pour ce couple mixte. Le manque de supports éducatifs en langue arabe et autour de la culture arabe n'a pas facilité les choses pour eux, il fallait trouver une solution.

Selon l'Institut National d’Études démographiques (INED) "Plus d’un mariage célébré en France sur sept est un mariage mixte", et dans la majorité des cas "le conjoint ou la conjointe étranger(ère) possède la nationalité d’un pays d’Afrique du Nord", est-il précisé.
Sauf qu'en France, il est rare de trouver des supports pédagogiques et ludiques de qualité, en langue arabe. C'est alors que Hanna et son mari décident de fonder Daradam et font appel à "des professionnels de l’éducation, afin de garantir une qualité d’apprentissage optimale", précise le communiqué de presse.

Close
DARADAM: Jeux éducatifs ludiques pour en apprendre plus sur la culture du monde arabe
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Daradam compte aujourd'hui quatre jeux, "Arabicubes", pour apprendre l'alphabet arabe, "Arabicouples", pour découvrir les habits traditionnels, "Chkobba kids" pour s'initier aux chiffres indiens et plus récemment "Arabicity", le jeu trilingue pour découvrir le patrimoine architectural arabe, lancé un an après le lancement de Daradam.

"Nous proposons des outils éducatifs qui servent plus dans l’apprentissage de la langue arabe comme l’Arabicubes", raconte Hanna Lenda au HuffPost Tunisie, "Celui-ci est déjà utilisé dans de nombreux instituts de langue en Europe comme dans des écoles des pays arabes".

Et la maison d'édition fait aussi participer des artistes d'art contemporain pour la conception des jeux, comme la Tunisienne Noha Hbaieb, qui a élaboré les dessins du tout nouveau jeu, Arabicity.

"Noha a magnifiquement illustré le nouveau jeu, Arabicity. Le prochain, en cours de conception, sera illustré par un artiste égyptien", annonce Hanna, "Notre objectif à travers ces illustrations est de promouvoir le travail des artistes contemporains arabes. J’espère pouvoir retravailler avec Noha prochainement, éventuellement sur une extension du jeu Arabicity".

Vendus dans plus de 10 pays, dont la Tunisie, Daradam "souhaite sensibiliser tous les enfants arabophones -ou pas- à la richesse et la diversité de l’héritage culturel du monde arabe. L’objectif est d’éveiller leur curiosité et de dégager un maximum d’ondes positives autour de ce sujet", explique Hanna Lenda au HuffPost Tunisie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.