Alger: rénovation de plus 1600 vieilles bâtisses entre 2014 et 2017

Publication: Mis à jour:
CASBAH ALGERIA
National Day of the casbah alger in Alger on the 02.23.2016. The Casbah (Arabic: ?????, qa?ba, meaning citadel (fortress)) is specifically the citadel of Algiers in Algeria and the traditional quarter clustered around it. (Photo by NurPhoto/NurPhoto via Getty Images) | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Quelques 1.622 vieilles bâtisses à Alger, concernée le Plan stratégique pour le réaménagement et la modernisation de la wilaya d'Alger, ont été définitivement restaurées, a appris l'agence de presse officielle auprès de la wilaya.

Le Conseiller auprès de la Commission de wilaya chargée du réaménagement et de l'embellissement de la capitale, Mohamed Maachouk, a déclaré à l'APS, que les travaux de rénovation de 1622 bâtisses à travers 57 communes de la wilaya, lancés en 2014, ont été achevés, tandis que 2286 autres bâtisses sont en cours de rénovation.

Le même responsable a précise que le nombre de bâtisses concernées par cette opération et recensées depuis mai 2014, est de 3.908, soit 53.122 logements.

Dotées d'une enveloppe budgétaire de 30 milliards de Da, les opérations de rénovation du vieux bâti ont permis la création de plus de 10 000 emplois, dont 280 architectes et ingénieurs, qui ont bénéficié, sur les chantiers de rénovation, de formation sur le terrain concernant les procédés de rénovation du vieux bâti, et ce, grâce à la participation d'entrepreneurs étrangers et d'un bureau d'études spécialisé dans le domaine, a souligné M. Maachouk.

La même source précise que dans ces opérations de rénovation, 314 entreprises dont une cinquantaine de micro entreprises et 83 bureaux d'études y ont participé, ajoutant qu'"il ne reste qu'une seule entreprise étrangère (portugaise) qui active actuellement au niveau du boulevard Zighout Youcef et de la rue Asla Hocine au coeur de la capitale".

Le même responsable a rappelé que la wilaya a oeuvré à la création de spécialités liées à la rénovation du vieux bâti au niveau des centres de formation professionnelle et des instituts, afin de renoncer au recours à l'expertise étrangère, indiquant que 26 techniciens supérieurs spécialisés dans la rénovation du vieux bâti sortiront, en février prochain, de l'Institut national de formation professionnelle de Kouba, après une formation de 30 mois".

Ces futurs diplômés seront assistés "pour la création de micro entreprises en vue de superviser les opérations de rénovation dans la wilaya comme première étape".

Restauration des bâtisses de la période coloniale et des années 70

L'opération de restauration ne concerne pas uniquement les bâtisses d'Alger centre qui remontent à l'époque coloniale mais aussi "les cités construites dans les années 70 et 80 à l'instar des cités de Bab-Ezzouar, Bachdjerrah, Bourouba et bien d'autres qui nécessitent notamment "un embellissement des façades".

L'opération de rénovation a débuté au niveau des batisses situées à l'entrée ouest de la wilaya et la façade maritime d'Alger notamment les immeubles de l'Avenue Larbi Benmhidi, Didouch Mourad, Mohamed V et Colonel Amirouch avant d'être élargie aux autres cités de la wilaya y compris celles des années 70 et 80, a rappelé M. Maachouk.

La majorité des cités qui datent de l'époque coloniale nécessitent de légers travaux de rénovation au niveau des façades tels que le retrait des paraboles individuelles et le déplacement des climatiseurs.

Des paraboles collectives ont été installées au niveau des immeubles, a fait savoir dans ce sens le même responsable.

La réparation des ascenseurs de tous les immeubles d'Alger s'inscrit dans le cadre de la restauration des vieilles bâtisses, a-t-il avancé, rappelant que plus de 780 ascenseurs en panne ont été réparés et 280 autres ont été pris en charge (en cours de réparation) dont 35 réparés.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.