Omar Sy au Bangladesh pour dénoncer le sort des Rohingya

Publication: Mis à jour:
OMAR SY
Twitter / Omar Sy
Imprimer

HUMANITAIRE - 48 heures pour mobiliser les foules à travers le monde. Le 27 novembre au soir, plusieurs personnalités à commencer par Jérôme Jarre et Omar Sy ont publié des vidéos appelant à venir en aide aux Rohingya, cette population musulmane réprimée en Birmanie et contrainte à l'exil au Bangladesh.

C'est depuis un camp de réfugiés justement situé dans ce pays du sous-continent indien que l'acteur de "Intouchables" lance son appel. "Je suis au Bangladesh, dans le plus grand camp de réfugiés au monde où vivent les Rohingya"', commence-t-il. "Ils sont un million et cela fait des mois qu'ils arrivent en masse dans ce pays, chassés de la Birmanie."

"La chose la plus importante pour eux, c'est de retrouver de la dignité, la liberté, un pays, la sécurité. Ça on ne peut pas leur apporter", continue Omar Sy, avant de préciser qu'en revanche, il peut aider d'une autre manière grâce aux réseaux sociaux. "Pendant 48 heures, on va solliciter le monde entier. Toutes les enseignes possibles qui ont envie de faire quelque chose pour eux." Il enjoint ensuite aux internautes de populariser au maximum l'opération et annonce qu'à partir de ce 28 novembre, 7h du matin, ils pourront faire des dons pendant deux jours.

"Nous sommes les gens de ce monde. L'amour et l'unité réussiront. On se retrouve demain pour 48h de direct depuis le camp #LoveArmyforRohingya"

Son initiative est menée conjointement avec d'autres personnalités comme les humoristes Jérôme Jarre, Mr V et Jhon Rachid, le musicien DJ Snake et même des YouTubeurs connus dans le monde entier. Depuis la fin du mois d'août, plus d'un demi-million de personnes ont fui la Birmanie, dénonçant un génocide. Et si le Bangladesh et la Birmanie ont signé un accord en vue du retour de ces réfugiés dans leur pays, l'exil continue pour l'heure, les populations craignant que la persécution ne continue.

Considérés comme des étrangers dans une Birmanie à 90% bouddhiste, les Rohingyas représentent la plus grande communauté apatride du monde. Depuis que la nationalité birmane leur a été retirée en 1982, ils sont soumis à de nombreuses restrictions: ils ne peuvent pas voyager ou se marier sans autorisation, et ils n'ont accès ni au marché du travail, ni aux services publics, comme les écoles ou les hôpitaux.

Début 2017, Jérôme Jarre avait déjà eu recours à sa "Love army", son armée de l'amour. Diffusant très largement sur les réseaux sociaux grâce à sa communauté, il avait interpellé de nombreuses marques et appelé les utilisateurs des réseaux aux dons. À l'époque, c'est contre la famine en Somalie qu'il cherchait à mobiliser les foules, et il avait levé plusieurs millions de dollars ainsi que de l'aide de la part de nombreuses sociétés, que ce soit pour transporter les denrées ou en offrir.

LIRE AUSSI: