"Pourquoi ne pas faire du ministère des Affaires religieuses, le ministère du Bonheur tunisien?" s'interroge cette députée (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

En marge de la plénière destinée au vote du budget du ministère des Affaires religieuses, la députée Nidaa Tounes Samah Damak a appelé le ministère des Affaires religieuses à être le ministère du Bonheur comme il en existe dans d'autres pays.

"J'avais déjà appelé (...) à faire un relooking au ministère des Affaires religieuses parce que nous voulons que ce ministère soit moderne" a-t-elle débuté son intervention avant d'ajouter: "On voudrait que ce ministère fasse dans l'innovation, la profondeur, le développement, l'ouverture, et qu'il ait une stratégie claire".

Selon la députée, le rôle du ministère des Affaires religieuses devrait être de "donner plus d'équilibre et plus de bien-être à la société". C'est pourquoi selon elle il faut s'inspirer d'autres pays et le transformer en ministère du Bonheur: "Nous observons dans d'autres pays la création d'un ministère du Bonheur, et ben pourquoi ne pas faire du ministère des Affaires religieuses, le ministère du Bonheur tunisien?" s'est interrogée la députée appelant le ministère à "partager un discours équilibré et apaisant".

"Les gens vont dans les lieux de culte pour être apaisés, pour apprendre, pour prendre des ondes positives" a-t-elle ajouté.

En février 2016, les Émirats Arabes Unis ont créé leur ministère du Bonheur; annoncé par Cheikh Mohammed Ben Rachid El Maktoum comme le "plus grand changement structurel" qu'a connu leur gouvernement fédéral. "Le ministre d'État du Bonheur alignera et conduira la politique gouvernementale pour créer un environnement social satisfaisant" avait-il affirmé.

Mais avant eux, au Venezuela existait un "vice-ministère du suprême bonheur social du peuple", tandis qu'en Équateur, il existe un "Secrétariat d'État du Bon Vivre"!

Mot d'ordre? "Construire une société plus heureuse", selon Freddy Ehlers, secrétaire d'État du bon vivre dans une interview accordée à France 24.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.