Volcan Agung à Bali: L'alerte maximale décrétée, craintes d'une éruption imminente

Publication: Mis à jour:
BALI
Mount Agung volcano erupts as seen from Glumpang village, Karangasem, Bali, Indonesia November 26, 2017. REUTERS/Johannes P. Christo | Johannes Christo / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - L'alerte consécutive aux émissions de cendres et de fumées du volcan Agung à Bali a été portée à son niveau maximum, faisant craindre une éruption imminente, a annoncé ce lundi 27 novembre dans la matinée un haut responsable du centre national de volcanologie d'Indonésie.

"Le niveau d'alerte pour le volcan a été porté au plus haut", a-t-il dit, ajoutant que "des secousses permanentes sont ressenties" sur le mont Agung. Ce dernier s'est réveillé le mois dernier et crache vapeur et fumées jusqu'à plus de 4000 mètres d'altitude.

La zone d'exclusion autour du volcan, situé à 75 km de la station touristique de Kuta, a été élargie à 10 km et les habitants vivant à l'intérieur de cette zone ont été priés d'évacuer. Si 40.000 personnes sont déjà parties, les autorités, qui ont relevé au maximum le niveau d'alerte lundi, estiment qu'un total de 100.000 habitants pourraient devoir s'éloigner.

L'aéroport international de Denpasar, capitale de la province de Bali, haut lieu du tourisme mondial avec des millions de visiteurs chaque année, a dû fermer, ce qui devrait avoir un impact sur les voyages de dizaines de milliers de personnes. Plusieurs touristes ont été prévenus que, dans le meilleur des cas, ils devraient attendre plusieurs jours avant de partir.

Une colonne de fumée grise

Le mont Agung, dont l'éruption en 1963 avait fait près de 1600 morts, s'est réveillé en septembre. Il émettait lundi une colonne de fumée grise s'élevant à plus de 3000 mètres dans les airs.

"Les projections continues de cendres sont parfois accompagnées par des éruptions explosives et un faible grondement sonore", a indiqué dans un communiqué le Bureau national de gestion des catastrophes. "Les lueurs de feu sont de plus en plus visibles la nuit. Ceci indique que les conditions pour une éruption plus forte sont imminentes", a-t-il ajouté.

"Des secousses permanentes sont ressenties", a décrit de son côté le haut responsable du centre national de volcanologie.

bali

Lorsque le volcan s'est réveillé en septembre, les autorités avaient décrété l'alerte maximum et 140.000 personnes avaient été évacuées. Un mois plus tard, la situation s'était calmée et de nombreux habitants étaient rentrés chez eux.

bali

Samedi, le volcan avait également émis de la fumée et des cendres. Des milliers de masques de protection ont été distribués aux habitants. Selon les autorités, il s'agit d'une éruption phréatique, avec expulsion brusque et violente de vapeur d'eau.

Plus de 120 volcans sont en activité en Indonésie, qui est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.