Crédits: L'immobilier est le moins cher à financer

Publication: Mis à jour:
DIRHAM
MAP
Imprimer

FINANCEMENT - Les taux d’intérêt des crédits contractés par les Marocains ont connu une légère hausse au troisième trimestre 2017. C’est ce qui ressort des derniers chiffres de Bank Al-Maghrib (BAM). Selon la banque centrale, le taux moyen pondéré global a augmenté de 34 points de base pour se situer à 5,60% comparé au 2e trimestre 2017. Cette hausse monte à 52 points de base si l’on compare avec la même période de l’année précédente.

Dans le détail, la hausse des taux a concerné davantage les comptes débiteurs et crédits de trésorerie et les crédits à l’équipement. Ces derniers ont gagné 25 points de base en un trimestre pour se situer à 5,14% contre 4,89% à fin juin 2017. Ce qui fait perdre à ces crédits le statut de crédits les moins chers en faveur des crédits immobiliers, dont les taux ont reculé de 16 points de base pour se chiffrer à 5,09%, toujours selon les derniers indicateurs de BAM. De leur côté, les crédits à la consommation ont également connu une baisse des taux de 7 points de base pour se situer à 6,60%. Ils restent toutefois les crédits les plus chers.

Le département de Jouahri signale d’autre part que les taux de rémunération des dépôts à un an sont restés quasi-stables à 3,09% en septembre alors que ceux à 6 mois ont enregistré une légère baisse de 5 points de base pour s’établir à 2,78%. La même source rappelle en outre que le taux minimum de la rémunération des comptes sur carnet a été fixé pour le deuxième semestre de l’année 2017 à 1,86%, en augmentation de 5 points de base par rapport aux six précédents mois.

LIRE AUSSI: