Décès de Stevan Labudovic, caméraman des maquis de la Révolution algérienne

Publication: Mis à jour:
STEVAN LABUDOVIC
DR
Imprimer

Stevan Labudovic, photographe serbe et caméraman des maquis de la Révolution algérienne, est décédé ce samedi 25 novembre 2017 à l'âge de 91 ans à Belgrade, a annoncé le quotidien serbe Novosti.

Stevan Labudovic est l'auteur de plusieurs reportages et photographies sur la guerre de Libération nationale. Il a été décoré de la médaille du Mérite en 2012 par le président Bouteflika, à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance. En 2014, il a reçu le prix d’honneur lors du 5e Festival du film engagé d’Alger.

Ce doyen de la cinématographie yougoslave est né en 1926 au Monténégro. Photographe depuis ses 10 ans puis directeur de photographie jusqu'à sa retraite, il était diplômé d'une école de cinéma de la ville Smederevska Palanka, au centre-nord de la Serbie.

Durant sa carrière, Stevan Labudovic a photographié et filmé plusieurs personnalités célèbres et des événements dans l'ex-Yougoslavie. Il avait également couvert la conférence du Mouvement des pays non-alignés et accompagné le président Josip Broz Tito dans plusieurs de ses tournées officielles.

stevan labudovic

Ce photographe est surtout connu chez les Algériens pour son immense travail durant la Révolution. Il a filmé et produit plusieurs reportages durant trois années (1959-1962) passées au maquis auprès des combattants de l'Armée de Libération nationale (ALN), prenant une multitude de photographies.

stevan labudovic

Ses travaux ont plusieurs fois été diffusés et exposés, au Musée militaire et aux Archives nationales notamment, après avoir été remis à l'Etat algérien.

Selon des chercheurs, Stevan Labudovic aurait filmé et photographié jusqu'à 83 kilomètres de pellicules. Mais les archives algériennes détiennent 27 de ses films et 274 de ses photographies. Oeuvres pour lesquelles il obtient la Médaille de l'Ordre du mérite national, décerné par le Président Bouteflika en 2012.

Deux années plus tard, il est honoré lors du 5e Festival du film engagé d’Alger.

stevan

Le défunt a continué ses travaux une fois sa retraite prise. Il a entre autres photographié le cimetière serbe de la Première Guerre mondiale en Algérie à Dely Ibrahim, à Alger.

Il est par ailleurs l'un des fondateurs de l'Association des Amis de l'Algérie à Belgrade, capitale serbe.

stevan labudovic boumediene

Le président Bouteflika a adressé ce un message de condoléances à la famille du défunt, dans lequel il a souligné l'"engagement" du défunt en faveur de la lutte de l'Algérie contre le joug colonial.

"C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris le décès du grand militant de la guerre de Libération nationale Stevan Labudovic", lit-on dans ce message.

"Homme de convictions, épris des idéaux de justice sociale, de progrès, de liberté et d'émancipation des peuples, il s'investit pleinement dans la lutte de l'Algérie, contre le joug colonial, au péril de sa vie, et mobilisa, avec courage et abnégation, sa caméra et son savoir-faire au service de notre cause", a écrit le président de la République.

"Son engagement sans faille et fraternel permit de dévoiler à l'opinion publique internationale la réalité du combat de notre peuple face à la propagande coloniale, et à immortaliser des moments historiques de notre lutte de libération. Attaché indéfectiblement à notre pays, il avait l'Algérie au coeur et à l'esprit", a-t-il souligné.

"En ces moments particulièrement douloureux, je tiens à présenter à sa famille, à ses proches et à ses amis, mes sincères condoléances et à les assurer de ma chaleureuse sympathie", a conclu le chef de l'Etat.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.