"Promenade dans Rabat", le carnet de voyage pour découvrir la capitale

Publication: Mis à jour:
STELLA FALDUTO
Stella Falduto
Imprimer

CULTURE - Si Rabat m'était dessinée. Faire découvrir Rabat avec un authentique carnet de voyage, c'est le projet que s'est fixée Stella Falduto Lahlou, architecte de formation et carnettiste de passion, avec son projet "Promenade dans Rabat".

Stella Falduto Lahlou, qui s'est installée il y a un an en famille dans la capitale, n'en est pas à sa première tentative. Cette native de Nîmes, dans le sud-est de la France, avait d'abord dessiné sa ville natale avant de s'attaquer à Arles, ville voisine. "Étant nîmoise, j'ai commencé par un carnet dédié à ma ville natale, qui a été bien accueilli. L'office du tourisme de la ville en avait commandé pas mal, même une version en anglais", explique-t-elle au HuffPost Maroc. "Du coup, faire un carnet de voyage sur Rabat me paraissait être une suite logique".

stella falduto

Il y a huit ans, cette architecte de formation décide de se lancer dans sa passion, le dessin. "Je ne travaille plus dans l'architecture, mais j'ai profité d'une pause après la naissance de mon deuxième enfant pour réfléchir sur ce que j'avais vraiment envie de faire: dessiner".

stella falduto

Traduire des ambiances

À Rabat, Stella Falduto Lahlou s'est laissée envoûter par le charme de la capitale. "À l'origine, avec mon époux, nous devions nous installer à Casablanca, mais j'ai vraiment insisté pour être à Rabat car elle a une authenticité qui à mes yeux manque à Casablanca".

Dans cette nouvelle oeuvre, l'artiste souhaite partager cet amour de Rabat. "Je cherche à traduire les ambiances qui me touchent le plus dans la ville, et j'essaie de restituer ça", nous dit-elle. Un carnet qui peut servir de guide aux touristes qui veulent découvrir autrement la capitale du royaume. "Au début du carnet, il y a un petit plan qui localise les différents endroits que j'ai représentés et que l'on peut découvrir au fil du carnet", explique la dessinatrice.

stella falduto

L'auteure conserve son regard d'architecte dans sa nouvelle aventure de dessinatrice: "ce qui m'a plu à Rabat, ce sont les différences. Il y a d'un côté la médina ancienne qui est assez bien préservée. De l'autre, il y a la casbah des Oudayas, la nouvelle ville... des strates qui se juxtaposent de manière assez intelligente, sans se porter préjudice. On arrive à voir l'évolution de la ville".

Les curieux, et amoureux de Rabat, pourront retrouver le carnet de voyage à la boutique l'Atelier, située dans le quartier des Oudayas à partir du 25 novembre, et où les croquis seront par ailleurs exposés ce week-end, et au Quai des Créateurs à la boutique "Expression Lumière".

LIRE AUSSI: