Après Zuhair Murad, Georges Hobeika... Le Marocain Noureddine Amir rejoint la Fashion Week Haute Couture de Paris

Publication: Mis à jour:
NOUREDDINE AMIR
DR/Instagram oligri
Imprimer

MODE - Un grand jour dans l’histoire de la mode contemporaine marocaine. Le créateur marocain Noureddine Amir a été sélectionné par la Chambre syndicale de la Haute couture française pour participer au prochain défilé de la Fashion Week à Paris en tant que membre invité. L'événement, prévu du 22 au 25 janvier 2018, représente une véritable consécration pour le couturier qui devient, ainsi, le premier créateur marocain à participer à un événement d'une telle envergure. "En tant que marocain, qui exerce depuis plusieurs années dans le domaine, c’est un grand moment qui marquera à tout jamais ma carrière! C’est aussi un honneur et un privilège, mais surtout un réel pari à relever" déclare-t-il au HuffPost Maroc.

noureddine amir

Esthète et visionnaire, Noureddine Amir vient d’ajouter son nom à la prestigieuse liste des 17 membres invités, dont Zuhair Murad, Georges Hobeika et Ralph&Russo. "L’équipe du Syndicat de la Haute Couture connaissait mon travail. Elle a eu l’occasion de le revoir quelques années plus tard à Paris et d’en mesurer l’évolution. Certains sont venus à l’exposition de mes oeuvres à Paris (2016). C'était mémorable, nous avions battu le record en drainant plus de 5.000 visiteurs en quatre semaines. Ce qui est très rare! J’ai donc décidé de présenter mon dossier. Christophe Josse (créateur français) et moi avons été les seuls sélectionnés parmi 20 maisons de couture du monde entier. C'est une vraie fierté", raconte Noureddine Amir.

New #exhibition !#noureddineamir #sculpture #dresses until 3 April. Free entrance #fashion meets #art

Et opslag delt af Musée Yves Saint Laurent Paris (@museeyslparis) den

Né à Marrakech en 1967, Noureddine Amir s'est toujours passionné pour l'art sous toutes ses coutures. Il confie au HuffPost Maroc son admiration pour Yves Saint Laurent qu'il qualifie de "révolutionnaire". "Il a libéré la femme et a construit un travail formidable tout au long de sa carrière. J'ai beaucoup de respect pour son oeuvre", nous dit-il.

Parti faire ses armes à New York, Noureddine Amir décide de rentrer au Maroc pour poursuivre ses passions créatives à Casablanca. Très attaché au pays, il explique avoir quitté le Maroc pour se lancer comme costumier à New York. "Cela n’a pas duré très longtemps. Au bout d’une année, j'avais envie de rentrer. Le Maroc me manquait. Et c’est au Maroc que j’ai envie de créer, de faire des choses…", affirme-t-il.

Noureddine Amir s'est notamment fait connaitre pour ses costumes de films dans les années 1990 et ses créations présentées comme des "sculptures à porter". Rien de surprenant, car, dans son imaginaire, la femme est "forte, libre et de caractère", nous confie-t-il. S'il n'avait pas été créateur de mode, il aurait été "peut-être, sculpteur",
ajoute-t-il.

Son oeuvre a rapidement attiré l'attention des plus grands noms de la mode, dont le célèbre mécène et homme d'art français, Pierre Bergé. Et c'est à l'exposition "Maroc contemporain", qui se tenait à l’Institut du Monde arabe à Paris en 2014, que Pierre Bergé était tombé sous le charme des robes sculpturales de Noureddine Amir. Le mécène avait alors décidé de lui consacrer une exposition-rétrospective au sein de sa fondation, à Paris, en mars 2016. Une première! Et comme à chaque fois, le célèbre homme d'affaires français ne s'était pas trompé: le succès fut au rendez-vous.

Et opslag delt af Marion K (@mks9_) den

Avec une approche mode singulière et ses créations magistrales, qui semblent se dresser comme des stèles, Amir redéfinit la féminité. Il nous plonge dans un univers entre ombre et lumière, redessinant les formes et les reliefs. Habitué des expositions et des musées les plus prisés du monde, le Marrakchi promet de créer l'événement lors de ce prochain défilé parisien.

Selon Fashion Network, l’entrée de Noureddine Amir et Christophe Josse a été approuvée, mardi, par le comité d’adhésion de la Chambre Syndicale de la Haute Couture française, qui se compose de maisons de couture françaises de renom comme Chanel, Christian Dior et Jean Paul Gaultier.

Et opslag delt af Olivier Grison (@oligri.jpg) den

Pour ceux qui souhaitent admirer ses oeuvres, notez que le musée Yves Saint Laurent Marrakech accueillera les robes phares du couturier dès le début de l'année 2018. "Après une première exposition dédiée aux œuvres de Jacques Majorelle, nous présenterons les oeuvres de Noureddine Amir. C'est un artiste qui a déjà exposé à Paris et qui s'apprête à le faire, cette fois, au Maroc. Il nous a semblé évident de soutenir le travail d'un artiste marocain dont on aime le travail. Pierre Bergé a eu un véritable coup de cœur pour ses robes sculpturales", nous explique Björn Dahlström, directeur des musées Yves Saint Laurent Paris et Marrakech.

LIRE AUSSI: