"Paris-Tunis/Tunis-Paris": L'artiste tunisienne Alya Mlaiki invite au voyage à la galerie Inside Art à Paris

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Jeune photographe autodidacte, Alya Mlaiki avait déjà présenté son travail au public tunisien en janvier dernier avec "3ini 3la Tounes" ("Mon regard sur Tunis") au Casino de Hammam-Lif, elle entame aujourd'hui sa première exposition à Paris.

Intitulée "Paris-Tunis/Tunis-Paris" celle-ci se tient à la galerie parisienne Inside Art à l'occasion de son ouverture et se poursuivra jusqu'au 26 novembre prochain.

Enseignante chercheuse à Paris et passionnée de photographie, Alya Mlaiki expose ses clichés pour la première fois dans l'idée d'ouvrir au public le Casino de Hammam Lif, alors abandonné.

"On s'est dit: on y va, on utilise les photos pour ramener du monde et ouvrir ce lieu du patrimoine", se rappelle Alya Mlaiki avec son amie et directrice artistique de l'exposition Maureen Angot.

La jeune femme sort aujourd'hui renforcée de cette première expérience, "On se professionnalise", lance-t-elle.

À Paris, Alya Mlaiki présente une trentaine de clichés colorés, saisis spontanément lors de déplacements entre Tunis et Paris.

"Là on va sur une identité double, qui est la mienne aussi. Paris et Tunis sont deux villes qui m'ont adoptée, l'une par ce que j'y suis née et l'autre par ce que j'ai décidé un jour de partir à l'étranger pour me former: Paris m'a accueillie.", explique Alya Mlaiki au HuffPost Tunisie.

L'exposition fait partie d'un projet plus large, initié en binôme avec son acolyte Maureen Angot. Nommée à la suite de l'exposition éponyme qui l'a inspiré, "3ini 3la Tounes Project" est centré sur le lien entre art et patrimoine.

"Je suis très sensible à la question du patrimoine en général et notamment du patrimoine tunisien abandonné. J'ai une grande passion pour les lieux anciens et je me bats pour redonner vie à ces endroits à travers l'art et la performance artistique. Je mène essentiellement ce combat en Tunisie", rapporte Alya Mlaiki.

Ainsi, parmi ces photographies, on retrouve les "spécificités des deux pays" notamment à travers une mise en lumière du patrimoine.

ezz

zdz

zs

efe

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.