Retrouvez l'actualité High-Tech en bref

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La FDA américaine donne son feu vert pour un médicament "intelligent"

L’agence sanitaire américaine, Food and Drug Administration (FDA), a donné son feu vert à l‘utilisation d‘un médicament “intelligent” qui permet le suivi d‘un traitement par les patients. Cette technologie innovante contenue dans une pilule, combine le médicament Abilify du laboratoire japonais Otsuka, prescrit dans le traitement de la schizophrénie, des troubles bipolaires et de la dépression, ainsi qu’un patch produit par la société Proteus Digital Health. Le capteur, de la taille d‘un grain de sel, contenu dans cette pilule, première du genre, envoie un signal radio au patch porté par le patient. Il est libéré une fois la pilule dissoute dans l‘estomac. Les données enregistrées par le patch sont transmises au patient par son téléphone portable mais aussi, avec l‘accord du patient, au médecin.

La banque suisse Vontobel lancera des contrats à terme contre les bitcoins

La banque suisse Vontobel a déclaré qu'elle commencerait à négocier deux premiers mini-contrats contre les cours des bitcoins, offrant aux investisseurs un moyen de parier contre la valeur de la crypto-monnaie volatile ou de couvrir des positions bitcoin. Lorsque la valeur de bitcoin diminue de 10%, la valeur d’un deux plus petits contrats à terme augmente de
près de 6% tandis que l'autre gagne près de 10%, selon les conditions publiées par Vontobel. La valeur de bitcoin a fluctué énormément ce mois-ci, plongeant jusqu'à 29% la semaine dernière par rapport à son sommet record de 7888 $ enregistré le 8 novembre, puis récupérant plus d'un tiers de sa valeur au cours de la semaine dernière.

Pour l'année, la valeur du bitcoin est en hausse de plus de 600%, une hausse fulgurante qui a incité beaucoup à avertir que la crypto-monnaie devient une bulle qui pourrait éclater à tout moment. La crypto-monnaie reste un investissement "spéculatif" qui prospère en raison de son caractère anonyme. Cette monnaie virtuelle a attiré le scepticisme de plusieurs banquiers, dont Jamie Dimon, le PDG de JP Morgan Chase & Co, qui a qualifié le bitcoin de fraude et a déclaré qu'il licencierait tous les traders de sa banque qui y ont touché. D’autres, comme les PDG de Goldman Sachs Group Inc et Morgan Stanley, ont déclaré que la crypto-monnaie pourrait valoir la peine d'être considérée.

L‘Autorité européenne, ESMA, avertit que le bitcoin peut perdre toute sa valeur

L'acquisition de cryptomonnaies nouvellement émises est risqué, affirme l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) qui a averti sur le danger que représente de cette "forme expérimentale et non réglementée de microfinancement employée" sur les investisseurs, en particuliers les startups, selon Reuters. Pour l‘ESMA, ces opérations de “crowdfunding” (financement participatif) sur internet, appelées “Initial Coin Offerings” (ICO), sont non régulées, volatiles, opaques et non éprouvées au plan technologique.

"Les ICO sont des investissements extrêmement risqués (perte totale l’investissement, ndlr) et hautement spéculatifs", souline le régulateur. "Beaucoup de ces monnaies ou jetons (...) n‘ont pas de valeur intrinsèque autre que (...) leur utilisation pour avoir accès ou recours à un service/produit”, poursuit l‘ESMA, en avertissant les émetteurs de ces devises qu‘ils pourraient être soumis aux réglementations en vigueur".

La création de monnaies électroniques utilisables sur un réseau informatique, de pair à pair et décentralisé, ne se soucie d’aucune surveillance réglementaire, et peut rapporter à ses créateurs des millions de dollars en quelques heures. Avec les ICO la valeur de l‘ensemble des cryptodevises est passée de 17 milliards de dollars début janvier, à un record de 180 milliards début septembre.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.