La Tunisie classée dernière en terme de travail en équipe dans les établissements scolaires, selon une étude de l'OCDE

Publication: Mis à jour:
STUDENTS
Rawpixel via Getty Images
Imprimer

Selon une étude de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), dans le cadre de son "Programme d'évaluation des étudiants internationaux (The Program for International Student Assessment, PISA), il s'avère qu'en matière de travail en équipe, les filles dépassent largement les garçons, et ce dans tous les pays de la liste. Près de 125.000 élèves, âgés de 15 ans, ont participé à l'étude.

Les résultats de l'étude, menée dans 52 pays de différents systèmes éducatifs, situent la Tunisie, seul pays africain étudié, en dernier lieu. Avec les Émirats Arabes Unis (EAU), ce sont les seuls pays arabes qui figurent sur la liste, les Émirats occupant la 45e place dans le classement. Classement en bas de l'article.

"Dans un monde où les compétences sociales sont de plus en plus valorisées, les systèmes éducatifs doivent développer plus efficacement et plus systématiquement ces compétences dans le cadre des programmes scolaires", explique Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE dans le communiqué sur le site officiel de l'organisation en question.

Mais ces compétences ne semblent pas être le point fort des élèves en Tunisie, qui enregistre un score de 382 points en terme de travail d'équipe dans les établissements scolaires, largement en dessous de la moyenne des pays affiliés à l'organisation et des autres pays étudiés.

Le Brésil, 412 points occupe l'avant dernière place. Le plus haut score revient au Singapour avec 561 points.

D'autres résultats qui ressortent de cette étude montrent que les élèves qui pratiquent des activités sportives et ceux qui surfent sur internet en dehors de l'école ont des résultats supérieurs aux autres en terme d'ouverture d'esprit et de résolution collaborative de problèmes, contrairement aux élèves qui jouent aux jeux vidéo.

Pour l'OCDE, pour remédier à ce genre de déficience, "les établissements scolaires pourraient organiser davantage d’activités sociales (...), former les enseignants à la conduite d’une classe et s’attaquer au problème du harcèlement".

kdkdkl

Le classement PISA 2015 avait déjà placé la Tunisie en bas du classement. La Tunisie était arrivé à la 65e place ex-aequo avec le Liban, sur un total de 70 pays, dans cette évaluation menée sur un échantillon de 540 000 élèves âgés de 15 ans, et scolarisés au sein des 72 pays et économies de l’OCDE.

Si la Tunisie avait obtenu des scores largement en dessous de la moyenne des pays de l'OCDE que ce soit en sciences, en mathématiques ou en compréhension, elle est restée largement au dessus en matière d'égalité des sexes et d'égalité sociale.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.