Rached Ghannouchi placé dans une liste d'organisations et de personnalités terroristes par certains pays arabes? Ennahdha dément

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le leader du parti Ennahdha Rached Ghannouchi a publié un communiqué jeudi, niant son appartenance à Union internationale des érudits musulmans, une organisation récemment classée terroriste par plusieurs États arabes dont l'Arabie saoudite, l'Égypte, les Émirats arabes unis et le Bahreïn.

Selon le communiqué publié par Rached Ghannouchi, ce dernier affirme que "contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias, il n'y a aucune relation entre le leader du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi et la liste récemment publiée par certains États et qui classe certaines personnes et organisations comme terroristes".

Cela serait "une tentative d'écorner sa pensée et son parcours militant au profit de la liberté, de la démocratie et son combat contre la tyrannie, l'extrémisme et le terrorisme" ajoute le communiqué.

Or selon le site de l'Union Internationale des Érudits musulmans, le nom de Rached Ghannouchi apparait toujours comme l'un de leurs membres.

rf

Intervenant sur Jawhara Fm, Jamel Aoui en charge du bureau de presse et de communication d'Ennahdha a de nouveau nié la présence du leader d'Ennahdha dans cette liste ajoutant que Rached Ghannouchi n'est plus membre de l'Union internationale des Érudits Musulmans depuis la révolution et que le site n'est pas mis à jour.

Dans cette liste publiée par les quatre pays, en plus d'Union internationale des Érudits musulmans fondée par Youssef El Qardhawi en 2004 se trouve le Conseil International Islamique, mais aussi le leader des frères musulmans Mahmoud Ezzat Ibrahim.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.