L'Irak lance une dernière offensive dans le désert pour éliminer Daech

Publication: Mis à jour:
IRAK ARMY
Des membres de l'armée irakienne pendant une offensive contre Daech à al-'Ayadiya, près de Tal Afar, au nord-ouest de l'Irak, le 28 août 2017. | Thaier Al-Sudani / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Daech est en perte de vitesse en Irak. Les forces irakiennes ont lancé, jeudi dans le désert occidental, une offensive militaire visant à éliminer les dernières poches du groupe terroriste dans le pays.

"L'armée, la police fédérale et (les forces paramilitaires du) Hachd al-Chaabi ont commencé ce matin une vaste opération pour nettoyer la région (désertique) Al-Jazira qui s'étend sur les provinces de Salaheddine, Ninive et Al-Anbar", a indiqué dans un communiqué le général Abdelamir Yarallah, chef des opérations du Commandement conjoint des opérations (JOC).

Il s'agit de "la première étape d'une large opération pour libérer une région désertique à cheval sur les provinces de Salaheddine, Ninive et al-Anbar, jusqu'à la frontière avec la Syrie", a annoncé le Hachd al-Chaabi dans un communiqué séparé.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi avait indiqué mardi qu'il refusait d'annoncer la défaite de Daech avant d'avoir nettoyé les poches jihadistes qui subsistent dans des zones désertiques du pays.

En juin 2014, Daech avait proclamé un "califat" sur un territoire de sept millions d'habitants aussi grand que l'Italie après s'être emparée de pans entiers de Syrie et de près d'un tiers de l'Irak.

Baisse du nombre d'attaques perpétrées par Daech

En plus des défaites successives enregistrées par Daech, le nombre d'attaques perpétrées par le groupe terroriste en Irak a connu, en octobre, son niveau le plus bas depuis juin 2014, date de la formation de l'entité jihadiste, selon une étude réalisée par le Jane's Terrorism and Insurgency Center (JTIC).

Parallèlement à cette baisse notoire du nombre d'attaques, le nombre des victimes a été aussi le plus bas dans cette même période, indique le rapport publié mercredi 22 novembre.

Ainsi, en octobre, il y a eu 126 attaques menées par Daech, "soit une baisse de 21,2% du nombre quotidien d'attaques passant de 6,6 durant les 12 mois précédents, à 4,1 en octobre", précise cette étude.

Le nombre total des victimes de ce groupe armé est tombé à 102 en octobre soit une baisse de 50,7% de la moyenne de morts par rapport à septembre.

Les offensives irakiennes ont débuté avec la bataille de Mossoul en octobre dernier, et ont permis aux forces irakiennes de chasser les terroristes de la quasi totalité du pays.

LIRE AUSSI: