Plus de 7500 femmes et 4400 cas d'enfants victimes des violences depuis janvier

Publication: Mis à jour:
VIOLENCE CHILDREN
PeopleImages via Getty Images
Imprimer

Plus 7586 cas de femmes et 4444 d'enfants victimes de différentes formes de violence ont été enregistrés au cours des neuf premiers mois de 2017, a déclaré mardi à Alger, Yasmine Khawas, chef du Bureau des catégories vulnérables à la Direction de la police judiciaire.

Pour les enfants, la violence physique arrive en tête des violences ( violence corporelle, maltraitance, délits et homicide volontaire) et est suivie des agressions sexuelles.

Selon la même source, "la tranche d'âge 13-16 ans est la plus exposée à la maltraitance et à toute forme de violence, suivie de la tranche 16-18 ans, puis par des moins de 10 à 13 ans".

En ce qui concerne les violences faites aux femmes, 7.586 cas de femmes ont été victimes de violence. Il a été précisé qu'elles subissent le plus souvent des violences dans le milieu familial, à hauteur de 52,48 %.

Cependant, Yasmine Khawas a tenu à préciser que les chiffres sont très loin de la réalité car il est fréquent que les femmes victimes de violence refusent de déposer plainte contre une personne proche, ou un membre de sa famille. En effet, sur les 7.586 femmes qui se sont présentées, au service de la police, 737 femmes ont vite abandonné les procédures de dépôt de plainte.

Pour combattre le fléau des violences faites aux femmes et aux enfants, le chef du Bureau des catégories vulnérables a mis en place 50 brigades de la protection des personnes vulnérables, dont le personnel est essentiellement composé de femmes. Ces brigades ont pour objectif la lutte contre la délinquance juvénile, la protection des mineurs et la lutte contre la violence à l'égard des femmes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.