L'actrice tunisienne Hend Sabri reçoit le prix d'excellence Faten Hamama en adressant un message à la Tunisie (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
D
Instagram/Hend Sabri
Imprimer

Le Festival International du Film du Caire a octroyé, le 21 novembre, à l’actrice tunisienne Hend Sabri le prix d’excellence Faten Hamama en hommage au parcours de l'actrice. En effet, ce prix est dédié à une personnalité du spectacle pour sa contribution notable dans le rayonnement cinématographique.

Recevant cette distinction lors de la cérémonie d'ouverture de la 39eme édition du Festival International du Film du Caire, Hend Sabri s'est montrée très émue en rappelant le premier prix qu'elle a reçu dans sa vie, en l'occurrence, le prix de la meilleure interprétation féminine aux Journées Cinématographiques de Carthage en 1994 pour son rôle dans le film tunisien "Le silence du Palais" de Moufida Tlatli. Elle n'avait à l'époque que 14 ans. (vidéo ci-dessous)

Fêtant son anniversaire le 20 novembre, l'actrice tunisienne s'est dite heureuse par ce sacre qui constitue le meilleur cadeau d'anniversaire. "Je suis fière et je remercie Dieu pour ces deux grands grands prix", a-t-elle affirmé.

Hend Sabri a tenu par ailleurs à remercier la réalisatrice égyptienne Ines Al Deghidii qui l'a amenée en Égypte ainsi que toutes les personnes avec lesquelles elle a travaillé et sa famille.

La star tunisienne a ensuite rendu un hommage solennel à la Tunisie et à l'Égypte: "Je veux remercier mon pays la Tunisie, qui m'a fait naître et grandir. J'espère que mon pays est fier de moi comme moi je suis toujours fière de lui", lance-t-elle avec en arrière fond des youyous tunisiens venus de la salle.

Et d'ajouter: "Je remercie l'Égypte qui m'a accueilli, qui m'a aimé. Ce prix est le rêve de tous les artistes dans le monde arabe", a-t-elle renchéri.

Cette distinction s'accompagnera par la projection de certains de ses films dans cette édition du Festival International du Film du Caire. Hend Sabri compte près d'une cinquantaine d'oeuvres entre films et séries télévisées dont les plus emblématiques sont "Les Silences du palais" de Moufida Tlatli, "Poupées d'argile" de Nouri Bouzid, "Les Filles du centre-ville" de Mohamed Khan, "L'Immeuble Yacoubian" de Marwan Hamed et tant d'autres.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.