Pour leur contribution à la préservation du patrimoine: Ces Tunisiens faits officiers et chevaliers dans l'Ordre des Arts et des Lettres de la République Française

Publication: Mis à jour:
FATMA NAT YGHIL
Facebook/ Fatma Naït Yghil
Imprimer

Les Tunisiens Moncef Ben Moussa, conservateur du Musée National du Bardo, Néjib Ben Lazreg, maître de recherches à l'Institut National du Patrimoine et Fatma Naït Yghil, chargée de recherches à l'Institut National du Patrimoine et responsable scientifique de la collection de mosaïques et sculptures romaines au Musée National du Bardo ont reçu, le 18 novembre, l'insigne du Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres de la République Française pour les deux derniers nommés et l'insigne d'officier pour le conservateur du Musée National du Bardo.

Ces insignes ont été remis par l'ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d’Arvor, pour leurs contributions à l'exposition "Lieux saints partagés", une exposition initiée par la présidence de la République tunisienne en collaboration conjointe entre l’Institut national du patrimoine (INP) et le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem, Marseille).

L'exposition, inaugurée en novembre 2016, a dévoilé plus de 140 objets entre pièces archéologiques, photographies, oeuvres d’art ainsi que des projections de films documentaires qui mettent l’accent sur les traditions et coutumes des populations méditerranéennes et les liens de rapprochement entre les trois religions monothéistes.

LIRE AUSSI: Inauguration au Musée national du Bardo de l'exposition "Lieux Saints partagés"

Sur sa page Facebook, la chercheuse tunisienne a tenu à remercier l'ambassadeur de France en Tunisie "pour tous les efforts fournis à l'égard de notre pays et plus particulièrement dans le domaine de la culture, arts, patrimoine, tourisme, conservation, recherches scientifiques et d'ambitieux et excellents projets franco-tunisiens".

Elle s'est félicitée également des collaborations franco-tunisiennes en la matière notamment en ce qui concerne le musée du Bardo: "Le Musée National du Bardo est en cours de réalisation de grands projets de coopérations franco-tunisiens (depuis 2010) dans le domaine de la sculpture romaine: l'un est technique qui relève du domaine de la conservation et restauration de la sculpture par d'excellents experts du Musée du Louvre et l'autre est consacré à l'étude scientifique de cette collection en vu de sa publication en partenariat avec l'Université Paris IV Sorbonne", a-t-elle souligné.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.