Nigeria: Au moins 50 morts dans un attentat-suicide

Publication: Mis à jour:
NIGERIA BOMB
Police bomb squad personnel gather debris for analysis at the scene of a bomb blast in Nyanya, on the outskirts of Abuja, Nigeria, October 3, 2015. Two bombs went off on the outskirts of the Nigerian capital Abuja late on Friday, an official said, the first such incident in over a year. There was an unknown number of casualties, a spokesman for the National Emergency Management Agency said. He had no more details on the blasts in Kuje and Nyanya. Spokesman Manzo Ezekiel said that the bomb in Kuj | Afolabi Sotunde / Reuters
Imprimer

NIGERIA - Au moins 50 personnes ont trouvé la mort dans un attentat suicide à Mubi au nord-est du Nigeria, a indiqué mardi le porte-parole de la police de l'Etat d'Adamawa, Othman Abubakar.

"Pour l'instant nous avons au moins 50 morts" et plusieurs blessés après une attaque kamikaze mardi contre une mosquée de Mubi", a déclaré Othman Abubakar.

Le kamikaze "s'est mêlé aux fidèles" pour entrer dans la mosquée et "a déclenché ses explosifs" durant les prières, a-t-il précisé. Le responsable de l'Agence de gestion des urgences (Sema) de l'Etat d'Adamawa, Haruna Furo, et le président du gouvernement local de Mubi nord, Musa Hamad Bello, avaient fait auparavant état d'une quinzaine de morts.

Pour l'instant, aucune revendication n'a été faite mais "le mode d’action et la situation géographique portent la marque de Boko Haram", rapporte l'AFP.

Dimanche, le groupe terroriste était responsable de la mort de 6 agriculteurs dans le nord-est du Nigeria. Les attaques contre les communautés rurales isolées sont également une des caractéristiques de Boko Haram dans le nord-est du pays, surtout depuis la fin de la saison des pluies annuelle, qui rend leurs déplacements plus faciles.

Selon l'AFP, "l'insurrection du groupe djihadiste qui dure depuis huit ans a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria"

LIRE AUSSI: