Arte à la rencontre de l'artiste de Nidhal Chamekh: Un Tunisien qui s'impose en Occident (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
NIDHAL CHAMEKH
ARTE Metropolis/Vidéo
Imprimer

"Nidhal Chamekh, un monde qui se disloque" est le titre du reportage de Metropolis qui couvre l'actualité artistique et intellectuelle en Europe sur la chaine franco- allemande Arte. Metropolis du 19 novembre a été dédiée à l'artiste tunisien Nidhal Chamekh. Présenté comme un artiste qui "oscille entre Occident et Orient", le reportage a fait une immersion dans l'atelier de l'artiste à Paris.

Dans son atelier, Nidhal Chamekh dévoile son univers particulier où les dessins prennent formes et sens. Né en 1985 à Tunis, l'artiste raconte dans ses œuvres "un monde qui se disloque. Tel un archéologue, il donne à voir les fissures profondes entre l’espace et le temps, les évènements et le subconscient", souligne Metropolis.

Usant de symboles divers, piochant dans des thématiques variées entre la science, la politique et l'histoire, l'artiste dit laisser aux visiteurs de ses expositions un champ libre à l'interprétation. "Je n'ai pas la prétention de lutter moi-même contre l'oubli général mais faire émerger des images comme des fantômes qui font troubler des idées bien reçues que j'avais moi-même sur l'actualité m'intéresse énormément avec tout simplement un rapprochement d'images qui font requestionner ou questionner une période de l'histoire", explique-t-il.

Nidhal Chamekh aspire à travers son art bousculer l'ordre établi, "désordonner ce qui est ordonné", confie-t-il.

Les œuvres de l'artiste tunisien sont actuellement exposées à la Biennale d’architecture d'Orléans, en France. Il a été présent dans des expositions collectives et personnelles à Tunis, Milan ou Paris. Ses œuvres sont conservées dans de prestigieuses collections comme le British Museum à Londres, ou la Barjeel Foundation à Sharjah.

LIRE AUSSI: L'artiste tunisien Nidhal Chamekh au cœur de l'exposition "Graphic Witness" à Londres (INTERVIEW)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.